AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Appelez moi Clyde...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Appelez moi Clyde...   Dim 29 Mar - 20:42

¤ Personnage ¤


¤ Carte Verte

Nom : Ashcrov.

Prénom : Clyde.

-Facultatif- Surnom : Comme diminutif, Ly, plus courament, Shérie. Tout dépend de qui vous êtes pour moi. Et, dans votre état actuel, appellez-moi par mon prénom.

Date de Naissance : Un 29 décembre, celui de 2037.

Âge : J'ai eu 19 ans il y a quelques semaines. Jeune? Peut-être bien.

Pouvoir : Mais de quoi vous parlez? J'n'en ai pas!

Lieu de Résidence : Locatrice d'un loft dans ce que l'on considère comme le centre de L.A.

Situation : Je ne vois pas en quoi cela vous concerne. Mais si vous y tenez absolument. Célibataire.

Profession / Activité : Une dite jeune secrétaire pour le moment. Je cherche encore ma vocation, mais j'ai mon Bac en poche. J'ai une double profession, mais la seconde est vraiment étrange. "Médecin de la mort", vous connaissez?

Gang : Humaine. Tout simplement une humaine.

Avatar : Adriana Lima.


¤ Visite Médicale


Taille (en cm) : Je suis grande. Pas petite, du moins. Exactement, je totalise les 176 cm.

Poids (en Kg) : J'ai honte. Mais je ne crois pas être en position de choisir. Alors, je pèse 64 kg.

Couleur des cheveux : Je suis une grande blondinette. Vous voulez quoi encore, mon tour de poitrine?

Couleur des yeux : Le plus souvent marrons, parfois même écorce. C'est pour cette raison que j'aime les lentilles de contact.

-Facultatif- Particularité physique / Maladie quelconque : Une maladie? Je me sais fragile de santé, mais à ce point... Non, je ne crois pas être malade. Quoique je dois avoir les poumons dans un sale état. Par contre, on peut me reconnaitre aisément. Mes oreilles sont percées, la droite quatre fois. J'ai un percing au nombril, et un autre en bout de sourcil droit, mais il est pour l'instant inoccupé. J'ai aussi un tatouage en forme de symbole tribal en bas du dos. Et aussi, c'est long... Je suis couverte de cicatrices. Un peu de partout, les unes petites, les autres grosses. C'est un peu étrange, non?

¤ Chez le Psychologue

Peurs, phobies, tics, névroses : C'est un peu honteux de dire toutes ces choses. Enfin, c'est mon avis. Qu'il soit partagé ou non. Enfin, j'ai une phobie très forte. Celle des... araignées. J'ai horreur de ces sales bêtes, quelque soit sa taille. Cela reste une araignée, tout de même! J'en tremble, voyons! Enfin, j'ai aussi un peu peur des hommes. Ils sont un peu étranges. Enfin, pour moi, c'est une énigme. Et, il faut bien l'avouer, j'ai ce gros ennui qui est de ne jamais regarder mes interlocuteurs dans les yeux lorsqu'ils s'adressent à moi. Pour ce qui est de répondre, il n'y a aucun problème. C'est juste qu'au moment où ils parlent... Heu, ne nous éloignons pas. Je crois avoir fini.

-Facultatif- Particularité psychologique : C'est assez gênant, surtout pour une personne comme moi. Mais, il est vrai que je n'ai aucune notion de l'heure. Je crois être permanante retardataire, ce qui se révèle être assez problèmatique. Surtout lorsque l'on a un planning à respecter. Ne m'en parlez pas. Et en ce moment, je n'arrive pas à dormir. J'ignore la raison.

¤ Passé

Famille : J'avais un oncle. Mort des suites d'une opération. Et aussi un cousin. Je ne l'ai pas vu depuis deux ou trois ans. Et bien que cela soit assez étrange, je n'ai pas connu mes parents. Allez donc savoir pourquoi.
Relations particulières : Non. Je crois arriver ici en touriste, bien que cela soit pour... Oui, pour visiter. Ou presque cela. En tout cas, je suis seule.

Passé : ((Voir post suivant)

¤ Joueur ¤


Votre prénom : Unknow.
Votre âge : Unkonw again. (Obligé de le donner?! Oo)
Comment avez-vous découvert le forum ? Après un long temps de recherche sur notre ami Google.
Combien de temps pouvez-vous passer sur le forum ? Un bon moment. Je suis ce que l'on pourrait appeller... Une no-life? Oui, plus ou moins.
- Facultatif - Personnages en relation avec le vôtre et disponibles à la reprise : Pas pour le moment.
Avez-vous lu le règlement : Bien sûr que oui. Et il est vraiment bien fait, n'est-ce pas?

[J'ai fais la présentation à la 1° pers-. Mais si vous voulez les Rp's, ou même la présentation à la 3°, aucun soucis ^^]


Dernière édition par Clyde Ashcrov le Dim 12 Avr - 14:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Dim 29 Mar - 20:56

****
[Why can we never go back to bed?]

La musique était forte. Un verre à la main, la miss qui m'accompagnait avait l'air de s'amuser. Moi et ma bière, nous étions au comptoir. Le barman voulut engager la conversation, mais j'avais un peu de mal avec tout ce monde et cette musique à l'écouter, et je refusais donc sa proposition. Parfois, je ris à ce que ma colocataire peut me sortir pour me convaincre. "Viens, ça te fera oublier ta journée", ou encore "On fait rien ce soir, et y'a rien à la télé, on sort?". Et moi, comme une andouille, j'accepte. De toute façon, j'ai pas le choix, sinon elle va faire des conneries et c'est moi qui va en prendre plein la geule. Je me retourne vers la salle, abandonnant le bar, et dirige le regard vers celle que je devine être ma cible. Tout en me levant, je garde mon verre avec moi et m'engoufre dans la foule. Un mal de tête me prends soudainement. Tant pis, je continue, et arrive vers celle qui a l'air de s'amuser. Je lui pose ma main sur l'épaule, elle se retourne.

-Tu viens, j'ai besoin de sortir un moment...

Comprenant ma détresse, elle ne se fit pas prier et stoppa toute actions. Se retournant vers ses compagnons, elle leur fit un signe de main leger, échangea un ou deux mots avec l'un d'eux puis m'accompagna en dehors de tout cela. Nous passions entre les groupes, elle s'excusait pour nous deux. Puis nous arrivâmes face à la porte de secours. Elle la poussa violament, et nous sortîmes toutes les deux. La porte se ferma d'elle-même, mais la musique était aussi forte qu'à l'interieur. Elle qui m'avait passé le bras autour du cou me lacha. Je fis quelques malheureux pas, puis me retournant vers elle, je lançais quelques mots à son attention.

-Merci. Je voulais te parler.

-A la base, c'est moi qui devais te parler, et t'es venu me chercher, c'est ça?

-C'est ça.

Nous affichons un leger sourire. Encore une fois, nous avons lu dans les pensées de l'autre. Elle a le don de perforer ma défense pour m'empoigner encore plus fort. Je l'ai aussi. Elle fait quelques pas et me rejoint. Nous partons ensuite toutes les deux en marchant, pas plus traumatisé que cela. Pour ma part, le mal de tête est toujours là, mais dès que je suis avec ma meilleure amie, ça va mieux.
Nous arrivons vers un mur. C'est une impasse. Il y a des poubelles collées aux briques, et nous ne nous arrêtons pas. Je commence pourtant à ralentir, mais cela n'a pas l'air d'être le cas de la miss. Elle arrive à hauteur de ces poubelles, et y monte dessus. Elle s'asseoit, et me fait un geste de la main me conviant à grimper à mon tour.

-T'attends quoi, le déluge? Viens!

Je ne me fais pas attendre. J'arrive, et monte avec un peu moins d'agilité que ma colocataire l'obstacle. Je m'asseois ensuite à ses cotés.

-Alors, que me voulais-tu?

-Mettre une chose au point.

-Comment ça, explique toi!

-Ca va faire trois ans qu'on se connait.

-Ca fait trois ans. Aujourd'hui.

-Ouais, t'as pas tort.

-Un 29 décembre, au boulot...

-Pour ta fête d'anniversaire.

-Exact.

-T'as fais ton anniversaire au taf, quand même.

-J'ai annulé une opération pour ça.

Elle me regarde avec un air des plus surprit. J'éclate d'un rire clair à voir sa tête, et bercé par le son de ma voix, elle me rejoint. Nous rions ainsi pendant une minutes ou deux, puis une fois calmé, nous reprenons notre discution.

-T'as toujours opéré chez eux?

-Comment ça?

-J'veux dire, t'as toujours eu leur couverture, non?

-Tu me demande si j'ai toujours été un médecin de la mort, quoi.

-En gros, ouais.

-Tu as peur?

-Et toi?

-Un peu.

Un gros silence. L'atmosphère est tendue. Je le sens. Voilà pourquoi nous sommes amies. Nous sommes différentes de tous. Rejetés, peut-être. Je n'en sais rien. Mais regardez nous. J'ai été faite sur son modèle. C'est moi le plagia. Elle m'a tout donné. Comment ne pas être reconnaissante. Elle soupire, moi aussi. Elle secoue la tête, et la dirige vers moi. Elle tente de dire quelque chose, mais un bruit assourdissant l'en empèche. A en croire le geste de recul qu'elle fait, elle connait cette sonnerie. On dirait moi ce matin, à 04H09. Elle frémit. Et sans que je puisse voir quoi que ce soit, elle se relève, m'agrippe le poignet, et saute de la poubelle en m'entrainant dans sa course. Pour se justifier, deux mots suffisent.

-Les flics.

Je comprends sur l'instant, et cours sans rien demander de plus. Nous courrons à en perdre haleine, jusqu'à ce qu'elle ralentisse. A mon tour je freine, et nous nous arrêtons toutes les deux. Je suis éssouflée, malgré l'habitude d'être en retard au travail et de courrir des marathons tous les matins. La miss n'a pas l'air de porter des traces. De toute façon, elle est bien plus résistante que moi. Surement ces pouvoirs. Je comprends ses coups de tête de tout cotés. Finalement rassuré, elle se dirige vers moi, à moitié recroquevillé sur moi-même. Elle pose sa main sur mon dos, m'obligeant à me redresser. J'aime sa vitalité et son sérieux. Comment avoir honte d'être le plagia d'une femme aussi... Bien?
Car oui, elle est parfaite. Physiquement. De jolies formes, des cheveux souples, soyeux, une taille fine, une silhouette élancée. Un nez fin, legèrement relevé, des yeux d'un bleu profond, malgré ses lentilles de contact. Son brun est pur. Et aussi mentalement. Pleine de vie, sérieuse, douée dans tout ce qu'elle entreprend, facile à vivre malgré ses quelques défauts. Et il y a moi. Pâle copie de cette nymphe parfaite, avec bien moins de qualités.
Je tourne la tête vers elle. A cet instant, elle me lâche, et entame une marche des plus silencieuse. D'une félinité, d'une grâce sans pareille. Je la suis, avec beaucoup moins d'assurance. Elle voit un muret, et décide d'un élir domicile le temps d'un quart d'heure tout au plus. Grimpant dessus, elle m'attends. J'arrive en temps après, moins éssouflée, et décide de monter sur le capot de la voiture à coté. Avec l'agilité d'une salade verte, je grimpe sur la Mercedes rouge et arrive pile à la taille de mon amie, collée au mur.

-On disait quoi? me lançe-elle, comme si de rien n'était.

-Tu m'as demandé si j'avais toujours été un médecin de la mort.

-Ah ouais, c'est vrai. Tu m'as répondu d'ailleurs. Au fait, bon anniversaire.

-Merci.

-T'es si froide.

-Tu crois que tu es plus jovial?

-Certes, non.

-Arrête de parler comme ça.

-C'est chiant.

-Trop.

Silence. Nous lâchons un soupir, digne de deux siamoises tant simillaires.

-C'est pas pour ça que j'ai voulut te parler.

-Alors, pourquoi?

-Laisse moi crever une seconde.

Parfois, je ne comprends pas ce qu'elle dit. Mais le plus souvent, c'est quand quelque chose la gêne. J'ai peur. Du moins, je m'inquiète. De son coté, avec sa nonchalence légendaire, elle sort son paquet de cigarettes, en sort une, la place dans sa bouche. Elle claque des doigts, je lui sort son briquet de mon sac, et porte la flamme naissance à ses lèvres. Sa cigarette allumée, je range son briquet à sa place. Elle me fait un signe de remerciment, j'hoche la tête.

-T'en veux une? lâche-elle enfin, lorsqu'elle me voit avec cet objet la condamnant à la bouche.

-Non. Je tiens à mes poumons.

-C'est toi qui vois.

Elle hume à nouveau l'odeur insoutenable de cette saloperie, et la reporte entre ses lèvres.

-Ce matin, quand t'étais à la bourre, je suis partie avant toi.

-Oui, ça, je le sais. Mais encore?

-T'es monté dans ta chambre, et t'as vu la fenêtre.

-...Et?...

-T'as vu le sang, n'est-ce pas?

Elle n'avait pas tort. Le sang sur la fenêtre, ce matin. J'étais tellement en retard que je n'y ai même pas pris attention. Je secoue la tête pour chasser ce que je crois être la raison pour laquelle elle m'en parle.

-Ne me dis pas que...

-Et si. C'est mon sang, Shérie.

-Halybell...

Ce nom. Elle en avait horreur, je l'adorais. Elle ne voulait pas que je le prononce, et j'essayais de le dire le moins souvent. Mais cette fois-ci, il sortit tout seul. Preuve unique de son existance, ce fût comme une renaissance lorsqu'elle l'entendit. Elle arriva vers moi, et m'envoya une superbe gifle. Sous le coup, ma tête tourna de l'autre coté, et je perdit l'equilibre, manquant de tomber de mon perchoir.

-Oui! C'est mon sang! Ca te fais quoi?! Oui, j'ai été attrapée! Ouais, je suis un monstre maintenant!

-Hal...

-Ne prononce plus ce nom!

-Mais enfin...

L'autre partit sans prévenir. Cette fois-ci, mes bras durent me retenir de tomber tant la violence du coup était intense. D'habitude, Halybell n'était pas violente. Mais comprenez-la. Être maintenant ce que l'on détèste.

-Putain, les mecs du labo vont penser que je suis un monstre.

-Je ne crois pas. Tu es encore plus interressante, maintenant.

Elle se réinstalle sur le muret, et passe sa main sur son front, ses cheveux. Moi, je me repositionne sur la voiture, la tête basse. Avec son autre main, elle retire la clope de sa bouche, souffle, puis la remet.

-Je suis quoi maintenant? Une bête de foire à moitié lycan, à moitié vampire. Tu me dira, j'm'en sors pas trop mal.

-C'est pas ça, c'est juste que...

-Que quoi? Hein, dis moi! Regarde le ciel, Clyde, regarde-le!

Clyde. C'est mon prénom. Je ne l'aime pas spécialement, mais ce n'est pas moi qui ai décidé de me l'attribuer. Je lève finalement les yeux vers le ciel. Je suis certaine de ce qu'elle veut que je regarde. La lune, dissimulée sous un nuage, est complète et baigne la ville de ses rayons.

-Je sais.

-T'as compris?

-Oui, j'suis pas conne.

-Je sais.

-Alors pourquoi tu ne me fais pas confiance.

-Quoi?

-On dirait que je suis incapable de te comprendre. Tu m'éloigne de toi, de tes problèmes, et à l'opposé, tu veux toujours tout savoir sur moi. Et tu sais très bien que je ne peux rien te refuser.

La tension monte. Ma main tape la voiture, et ma tête se dirige brusquement vers Hal. Je n'aime pas être en colère. Surtout contre elle.

-Pourquoi tu ne me fais pas plus confiance?!

-Je te fais confiance Clyde! Mais c'est qu...

-Que quoi, je suis trop fragile pour entendre ce genre de chose? Hého! C'est moi qui assouvit les désirs illicites de l'or...

-Arrête de hurler. C'est sencé être secret.

-Mais tu...

Elle se retourne vers moi. Par surprise, je recule, mais elle me retient par l'arrière et me met un doigt sur les lèvres. Un silence mortel s'installe entre nous. Puis, la même sirène que tout à l'heure retentit. Je le vois dans ses yeux. Mais, quelque chose la perturbe. Surement par rapport à son emmerde. Elle me prends soudainement dans ses bras, et court. Elle n'a jamais fait ça. J'entends son coeur, il bat bien trop vite. Mon mal de tête reprend, et je me serre contre elle. Puis je la sens s'arrêter. Je ferme les yeux, et décide de suivre la scène avec mes oreilles. Une voix d'homme. Il crie "Arrêtez-vous!". Je la sens me poser, et je m'accroupis face au mur, les mains sur la tête. Je crois que je tremble. Puis un coup de feu. Un second, et un troisième. Il fût le dernier. J'ai tellement peur que j'ouvre les yeux et me relève le plus rapidement possible, manquant même de tomber.

-Shérie!!...

Elle est debout, face à moi. Elle marche, rangeant dans sa ceinture le magnifique Frederike. Un flingue fin, argenté, et ayant son nom gravé sur le coté. Il est vraiment beau. Et pourtant, un seul détail souille cette scène, où Halybell est des plus classes. Une marre de sang, et un cadavre. Elle me jette un regarde en redressant les yeux vers moi. Je comprends immédiatement le message.

-Pas besoin de parler.

Et je me jette sur le corps. L'intervention dure une minute ou deux, pas plus. J'en ai tellement l'habitude. Il suffit d'extraire la balle du corps. Enfin, normalement, c'est avec des pinces qu'on procède. Mais dans les cas d'urgences, le meilleur des outil, c'est les mains. De son coté, Hal veille, sa main sur son gun, prête à le sortir au moindre bruit. Je comprends mieux pourquoi ils l'ont engagé comme sniper, malgré le fait qu'elle soit un vampire. Enfin, maintenant, elle n'est plus qu'à moitié vampire. Je finis, et essuie mes mains sur un mouchoir que je récupère de la poche de l'homme. Je me redresse, et me tourne vers elle.

-Toi, ça va?

-Impec'. C'est pas des balles à UV, ni en argent.

-Alors on continue.

-Ouais, Shérie.

Elle vient me chercher, mais je n'ai pas le temps de la voir. Je ne sens que mes pieds décoller du sol lorsqu'elle me prend dans ses bras. Nous parcourons la ville pendant un long moment. Et puis enfin, elle me pose. Elle reprend son souffle, j'examine l'endroit où nous avons atterit.

-Ramène toi par là.

Je tourne la tête vers elle. Halybell se dirige contre le mur, et me fait signe de la rejoindre. Une fois à ses cotés, elle me pose la main sur l'épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Dim 29 Mar - 20:56

-Et toi alors, ça va?

-Impecable. J'ai l'habitude, répondais-je avec un haussement d'épaule.

-Alors c'est bien.

-Non, pas tout à fait.

-Pourquoi?

-Je veux que tu m'explique ce qui se passe.

Elle me lâche. Sa tête se baisse, et elle se laisse glisser le long du mur sur lequel elle est accollée, jusqu'à finir assise parterre.

-Alors assieds toi. Y'en a pour un moment.

Je ne me fais pas prier. Et prête à l'écouter, elle commence à parler.

-Bon. Ce matin, je suis sorti avant toi. Et puis sur le chemin, un lycan s'est avancé vers moi. Il avait senti mon odeur de vampire, et il m'a griffé. D'où le sang sur la fenêtre. Et puis ces potes se sont ammenés. Et ils m'ont mordu. En gros, voilà l'histoire.

Je comprends tout. Le sang sur la vitre, la bande sur laquelle je suis tombé en courrant au bureau, la marque que j'ai vu dans le cou d'Halybell pendant la pause déjeuner. Tout. Voila pourquoi elle était si mal aujourd'hui. C'est trop pour elle, simplement.

-Et par contre, poursuit-elle, j'espère ne pas être trop exigeante en te demandant ça.

-Ce que tu veux.

-Il y a de fortes chances que je me transforme ce soir. Je veux que tu regardes tout, et que tu me tue après la transformation.

-Quoi?!

Déja, sa demande était immonde. Mais en plus, je n'ai jamais tué autrement que quand le patient est endormi!!

-Et avec quoi je te tuerais?!

-Avec ce bijou.

Halybell est devenu folle. Elle me tend le Frederike. Son pistolet, son âme. Je... Ne peux pas faire ça.

-Non. Je peux pas.

-Bien sûr. Il n'y a qu'à appuyer sur la détente.

-Mais je peux pas te tuer!

-Tu le fera.

-Pourquoi?! m'écriais-je, les larmes aux yeux.

-Parce que tu ne laissera jamais personne me toucher, encore moins si je te demande quelque chose. J'ai tort?

Pas du tout. Je baisse la tête, pense un moment. Puis je saisis le Frederike dans mes mains.

-Il reste combien de balles?

-Une seule. T'auras pas le choix.

-Je fais comment si je te rate?

-Tu ne me ratera pas, je le sais.

-'Tain. T'as confiance.

-J'ai tort?

-Bien sûr que non.

-Donc le problème est réglé.

Un blanc. Le plus long et lourd depuis un bon moment. Halybell ne m'a jamais paru aussi sérieuse. Elle en serait presque terrifiante. Mais, demander à sa meilleure amie de la tuer, c'est quand même étrange, avouez-le. Finalement, elle brise le silence, d'une façon bien à elle.

-T'es allé chercher tes photos aujourd'hui?

Je me tourne vers elle, une lueur pleine de malice dans les yeux. Un sourire maladroit sur les lèvres, je lui réponds avec une hésitation dans la voix.

-Oui. Elles sont magnifiques.

-Je veux mourrir avec l'une d'entre elles, ok?

Sa demande me surprends encore plus. Un nouveau silence, plus court que le précedent. Et cette fois, c'est moi qui brise la glace.

-Balance en une.

Elle retire sa cigarette de la bouche, rit, et ressort son paquet.

-Je savais que tu craquerais en me voyant.

Vexé, je lâche un "Ca va, ça va..." à peine entendu. Hal tire la clope du paquet, me la tend. Je la saisis, la met dans ma bouche, et sort le briquet. Elle me l'arrache des mains, et m'allume la cigarette. A ce moment, une chaleur immonde s'empare de moi. J'ai l'impression d'étouffer. Je... ne tiens plus, et retire au plus vite cette atrocité de ma bouche. Je tousse, l'autre se fout de moi comme jamais. A moitié plié sur elle même, les larmes aux yeux tellement rit, elle arrive à peine à parler.

-T'es... Vraiment pas douée!!

Nous rions. Toutes les deux, durant les plus belles minutes de notre existance qui n'a pas été si fleurissante. Je sais que je suis une privilégiée, et qu'Halybell n'a pas eu la même chose que moi. A la fois vampire, à présent aussi lycan. Je me vois encore lui donner les seringues contenant mon sang. Pour qu'elle puisse se nourrir sans tuer tout le monde. Au fond, Hal n'est pas une meurtrière. Pas comme moi du moins. Elle a pas voulut tout ça. C'est moi qui l'ai entrainé dedant, parce que je voulais bosser comme médecin de la mort, ou comme monstre. Je m'en veux parfois. Mais, elle avait l'air de bien supporter. Dommage que tout se finisse cette nuit. Pourrais-je mettre fin à ses jours, comme je le fais avec des hommes et des femmes endormis?
Nous cessons. Un silence s'installe, et nous regardons le ciel. La pleine lune, les étoiles brillantes, toutes ces choses l'ont fascinés depuis toujours. Elle est si belle, les yeux perdus dans l'infini du ciel de nuit. Son corps de nymphe dans l'obscurité, deviendra dans quelques instants celui d'une bête incontrôlable. Enfin, j'ignore de quelle façon cela va se dérouler. Mais, quoi qu'il arrive, je dois être prête à tout.
J'entends un coup de feu au loin. Halybell aussi. Nous tournons toutes les deux la tête vers l'endroit que nous pensons être le point de départ du coup. Puis, une lueur des plus étranges baigne le corps de ma vampire. Son regard est dévié vers l'astre nocturne. Nous avons compris. Elle me regarde, tournant sa tête vers la mienne. Puis, un geste que jamais je n'oublirais. Elle s'approche de moi, sensuelle. Puis, collant ses lèvres dans mon cou, elle murmura cette phrase, ni trop longue, ni trop courte. Juste assez de mots pour briser mon coeur déjà déchiré.

-A plus, Clyde. Ne sois pas en retard.

Elle m'embrassa le cou, et voulut planter ses crocs dans ma chair. L'habitude fit que je ne panique pas, mais que ma main penétra mon sac, en sortit une seringue, et la planta dans le bras de mon amie. Je lui injecte mon sang. Elle me lâche, et laisse échapper un cri. Je commence à m'inquièter. Je crois que j'ai peur, en fait. Elle se relève et se prend la tête dans les mains. Elle se secoue, ne me regarde plus. Elle finit par s'arracher la seringue. Je me relève à mon tour, et viens la rejoindre. Frederike est posé au sol, je l'oublie un peu. Un autre cri. Halybell souffre. Mais elle m'a dit de la laisser se transformer, et je ne la touche pas. Sa silhouette change. Les larmes me viennent, et l'une d'entre elles coule sur ma joue pâle. J'ai peur. C'est certain.
Hal pousse un dernier cri, et fuit se cacher derrière une moto. J'entends au bout d'un moment des gémissements, et m'approche. Je regarde craintivement, en maudissant mon courage qui est loin d'être légendaire. Et au final, j'aperçais une forme noire, gémissant de douleur. Lorsque je m'approche, je ne vois rien. Puis, son prénom m'échappe. Deux grands yeux sanguinaires se dévoilent, et une masse s'abbat sur moi. Je suis à terre, sur le dos. Ma main longe mon corps. Des lacérations laissent apparaitre les gouttes de Dieu que je fais couler. J'expire tous mes péchés. Cette chose passe sa patte sur mon visage, comme une caresse, mais les griffes pénetrent dans ma chair. Par reflex, je la repousse, et réussis à me relever. Le loup-garou me regarde, et j'ai encore l'impression de voir Halybell. Elle est morte. Je dois la tuer, Clyde!!

-Halybell...

Il fonce sur moi. Je tourne la tête vers le fidèle Frederike, et me jette sur lui. Le monstre me regarde pendant que je me relève. Il fonce vers moi. Je tends le bras, mon doigt caressant la gachette.

-Je t'aime, Halybell.

Un grand bruit. Un second, plus long. Je lâche l'arme. Comment a-elle deviné que je tirerais dans la tête...?...
Je cours vers le corps innanimé du lycan. Me jettant à ses côtés, je le serre dans mes bras, et laisse mes larmes se déverser. J'ai réussi. Tu peux partir tranquille, Shérie. Va, et ne m'oublis pas.
Deux fils noirs apparaissent sous mes yeux rouges. Le maquillage a coulé. Je dois avoir l'air d'un monstre. Puis, je regarde autour de moi, me relève brutalement. Je cours vers mon sac, en sors mon téléphone. 04H09. Le 30 décembre, à 04H09. Halybell... Tu avais tout prévu, n'est-ce pas?
Nous étions le 29 décembre, à 04H09. Moi dans mon lit, après avoir éteint mon réveil que j'entends tous les 29 décembre à 04H09 du matin, tradition familliale de se réveiller à l'heure où nous sommes nés. Je te hais Halybell, mais à un point...

****

[Un nouveau jour.]

La clope s'éteint. Je la jette sur le sol, l'écrase avec mon pied. Je relève ma manche, regarde l'heure. 6 heures et 14 minutes. L'avion a été retardé. Je pars, oui. Refaire ma vie, ailleurs, histoire d'oublier mes péchés. Quoique je recommencerais, c'est certain. C'est une habitude, à présent. Comment s'en défaire. Et c'est la même chose avec ça.
Je sors une nouvelle cigarette, et la place dans ma bouche. Tout en l'allumant, je me tourne vers le tableau des horaires. L'avion pour Los Angeles ne va pas tarder, et il faudrait que je commence à bouger. Mais j'ai pas envie de me lever pour le moment, même si je ne suis pas entouré par les gens que je voudrais. A coté de moi, un SDF s'est endormi, et en face, un couple de retraités qui ont l'air de m'observer sous toutes les coutures. C'est assez énervant, je dois dire. Mais je n'ai pas vraiment le choix. Indignés par mon attitude de fumer devant leur petite personne, les vieux se barrent. Je me lève pour prendre leur place, prenant au passage les trois valises qui m'accompagnent et mon sac noir. Je pars, mais pas pour un voyage, ou quoi que ce soit d'autre. Non, j'y vais pour bosser. Médecin de la mort. Si c'est pas beau.
Et puis, je pars aussi pour oublier. J'ai du sang sur les mains, je ne peux le nier. Mais, j'ai tué Halybell, ma meilleure amie. Lorsque j'ai ramené son corps au labo, ils me l'ont arraché des mains. Et j'ai su que je ne la reverais plus, parce qu'ils l'amenaient en salle d'autopsie. Je sais que c'est ce qu'elle voulait. Offrir sa vie pour eux. Et même si elle était vampire, elle m'aimait. C'est pour ça qu'elle est venue et qu'elle m'a suivit jusqu'au bout. Elle voulait me protéger. Mais, je n'avais pas besoin de la tuer... Il y avait bien un moyen pour qu'elle se contrôle sous forme de monstre, non? Je... J'l'ignore. Enfin, tout porte au même point. C'est si étrange de tuer quelqu'un à qui on tient...

"Les passagers pour le vol en direction de Los Angeles..."

C'est parti. Je soupire, retire la cigarette de mes lèvres et la jette à terre avant de l'écraser. Je me lève, réhausse mon sac sur mon épaule droite. Et puis enfin, je m'empare de mes valises, une dans chaque main et la dernière sur l'épaule libre. Et direction le quai, d'un pas pressé et droit.

LA, me voilà. Halybell, ne m'oublit pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Dim 12 Avr - 12:47

Bonjour!!! Vraiment désolée pour le retard, j'était en vacance ^^ et je ne sais pas si les autres admins sont passés. Bon tout ça pour dire que j'ai commencé a lire ta fiche (oui oui juste commencé -__-) et que pour le moment je ne vois qu'un faux pas... L'avatar, en effect le grand patron a bien demandé une personne célèbre ou du moins qu'on connaisse son nom. Apparemment tu as trouvé deux images d'elle, il n'y a son nom nulle part?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Dim 12 Avr - 12:57

Bonjour à vous!! ^^

Consernant l'avatar. En réalité, j'ai trouvé la gallerie sur DeviantArt, mais l'auteur des photos n'a mit qu'une lettre pour la citer. Apparemment, la jeune femme en question a refusé de dévoiler son identité. Voulez-vous que je la change?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Dim 12 Avr - 12:59

oui s'il te plait, je dois suivre les règles de ma cheftaine, sinon elle va faire du hachi de Lyra :p
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Dim 12 Avr - 13:03

Désolé, je le ferais un peu plus tard, car je ne suis pas sur le bon ordinateur...

Mais y'a pas de problème!!! Very Happy

(Au fait, c'est bon le hachis de Lyra? =P)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Dim 12 Avr - 13:05

Ya pas de problème ^^ de toute façonn faut que je termine de lire, et je viens de déceler une autre erreure: je ne pense pas qu'il est possible d'être a moitié vampire et a moitié lycan... Les lycan sont toujours vivant alors que les vampires sont morts... Et puis NON ce n'est pas bon le hachi de Lyra! :p
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Dim 12 Avr - 14:30

J'ai changé, ça y est!! Bon, je referais le kit, je l'ai fais en vitesse, là, et c'est moche ^^

Ah bon? Même pas au courant de cela... Mais, l'histoire ne se passe pas encore à L.A, et honnêtement, est-ce vraiment important, étant donné que le personnage en question est mort?

*La fille pas saoulante, je sais ^^"*

(Pas bon le hachis de Lyra? Alors veux goûter HAHA!!)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Dim 12 Avr - 17:10

Alors j'accepte ton histoire, puisque je suis la seule admin a revenir pour le moment et les absents ont toujours tors Very Happy Et comme tu dis le personnage est mourrut alors bon je passe la dessus. Ton rp est bon Donc je t'accepte s'il y a des revendications de la part des admins je me battrai jusqu'a la mort!!
Donc je te valide et bienvenue sur Gangs of L A!! En espérant que les rp vont reprendre rapidement ^^

Et NON tu ne goutera pas le hachi de Lyra puisque si je ne suis plus la il n'y aura plus personne pour défendre ton histoire niark Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Lun 13 Avr - 20:40

Merci, et désolé pour le petit bémol. Mais sinon, pas besoin de se battre jusqu'à la mort pour moi xD
De mon coté je vais faire mon rp d'entrée, et FAIRE REVIVRE LE FORUM!!! *rire qui fait peur*

(Pas même le hachis d'un orteil de Lyra? Crying or Very sad TT___TT Snif, moi qui veux gouter de nouvelles saveurs, c'est pas gagné!! Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Lun 13 Avr - 20:52

Fais gaffe jeune fille sinon tu vas finir comme le pauvre Kaze! En larbin à vampire Very Happy MWHAHAHAHAHAHAHAHAHA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Lun 13 Avr - 22:37

Héhé, je suis prête à parier que jamais personne ne pourra me faire devenir larbin ^^
Et puis, pauvre Kaze, courage!!! Smile

[Bon, je/(on) floode legèrement, je/(on) va arrêter ^^" xD]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Lun 13 Avr - 23:03

C'est dur.... XD Et oui le hachi de Lyra c'est pas bon lool

Punaise j'adore ton histoire, noire, glauque a je suis amoureux PTDR

Bienvenue sur le forum en espérant que tu ne croise pas trop le chemin de Lyra de mauvaise humeur Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Mar 14 Avr - 0:12

Merci de l'acceuil et du compliment Kaze!! ^^ Pour ma part, j'aime beaucoup ta signature <3

Mais, alors Lyra est si terrible? Razz (Et tellemnt pas bonne? xD)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Mar 14 Avr - 0:37

Noooon elle est gentille je suis son larbin XD

Lyra pas bonne? sa dépend dans quel sens du terme lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Mar 14 Avr - 14:43

Bonjour à tous !

Tout d'abord, milles excuses quant à l'inactivité jacente de notre cher forum. Pour ma défense je peux affirmer que d'ici fin mai, une fois mes exams passés, je me replongerai à fond dans le forum ! En effet, mes projets de sénaris sont tellement grandioses qu'il va m'en falloir du temps pour tenir la distance ! Mwahaha ! ( PS : le premier qui insinuerait qu'après mes exams, je devrai me soucier de mes repêches sera banni du forum et recherché mort ou vif sur tout le continent)

A présent que les choses sont au claires, je tiens à te présenter tous mes compliment pour ton background ! Ton style est très agréable et ton scénario prenant : bravo ! Bien évidemment, j'appuie la validation de ma chère collègue, même si je suis tout autant troublée qu'elle quant à l'hybridation vampire/lycan scratch Pour mettre tout le monde d'accord, je propose qu'un tel métissage ne soit pas viable : ta tendre amie aurait succombé de toute façon dès que sa transformation aurait pris fin. C'est une issue plausible et cohérente qui s'accorderait très bien avec ton histoire. Est-ce que ça te va ? Et toi Lyra, tu es d'accord ?

Maintenant je vais faire ma minute nouillesque en te demandant si tu pourrais donner plus de précisions en ce qui concerne ton métier. Médecin de la mort ? ça veut dire légiste ? Ou est-ce que ça désigne les médecins qui exercent au noir sans les diplômes nécessaires, ou encore qui pratiquent l'euthanasie ?

Mais tout ça ne sont que des détails. J'espère que tu t'amusera bien sur notre forum et je te souhaite la bienvenue et bon jeu ! ^_^-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Mar 14 Avr - 18:09

signature qu'est censé être son avatar à la base T.T

Rebienvenue Clyde ^^

Naoki = Hey lin


Edit : Oui chef ! Bien chef ! *Nao~Chou au garde à vous...*


Dernière édition par Naoki Komatsu le Mar 14 Avr - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Mar 14 Avr - 18:14

Hey ho! ça suffit maintenant!!! Fini le flood! Ne m'obligez pas a cloturer ce post! Respectez mon autoritéééééé >.<
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Jeu 16 Avr - 22:52

Je poste le dernier message, juste pour répondre à Abby (si je puis me permettre ^^) et à Naoki. Et aussi, je l'avoue, parce que j'aime bien "désobéir" aux admin's quand y'a une auportunité.

Tout d'abord, pour Abbygail. Merci pour les compliments, et je suis tout à fait d'accord avec l'issue que tu propose. Je pensais que la transformation lycan/vampire n'allait pas passer inaperçue, mais je me suis laissé guider par l'idée que, si mon amie était morte, le problème ne serait pas si important que cela. Bien sûr, je le répète, si cela encoure des problèmes, je suis prête à changer mon histoire, pour qu'il n'y ai plus ce bémol.

Ensuite, pour mon métier, j'aimerais rester assez... floue concernant ce point, car il est l'un des "secrets" disons, de mon personnage. Mais pour répondre à ta question, c'est, globalement, un médecin praticant l'euthanasie. En réalité, c'est un peu plus compliqué que cela, mais, je souhaiterais que cela reste dissimulé pour le moment. J'espère que cela suffira, et que tes questions sont comblées ^^

A présent, merci de votre acceuil, à tous, et (bien sûr, pourquoi pas --) je vais m'amuser ici!!! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   Jeu 16 Avr - 23:11

C'est donc une affaire qui roule !

... Welcome to L.A.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appelez moi Clyde...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Appelez moi Clyde...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 5: Bonnie and Clyde.
» Si c'est une blague, elle n'est pas drôle (Clyde)
» (clyde) devil may cry
» Le Journal Débile de Clyde
» Kalindra, mais appelez-moi plutôt Aluna

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gangs of Los Angeles :: ¤ Amerika :: Laws and Greencard ¤ :: :: Identity ::-
Sauter vers: