AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Par une nuit noire dans le monde des lumières

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Par une nuit noire dans le monde des lumières   Ven 7 Déc - 20:21

Depuis sa création et aussi loin qu'il puisse se rappeller, Loki avait toujours été fasciné par le monde du cinéma. Tant de créations, tant de monde crées par des esprits si brillants, si étonnants. Depuis les premiers muets jusqu'aux mauvais blockbusters, son moyen de s'évader avait été le cinéma. Même les films de vampires l'avaient toujours fait rire au plus haut point, tant cela était ridiculement loin de la réalité. Les salles de cinéma étaient un refuge idéal pour qui ne peut sortir le jour, et pour qui désir rester assis a scruter sur un écran des milliers de vie différentes, chaque soir, pour l'éternité. Ce que Loki adorait par dessus tout, c'était observer les gens dans les salles de cinéma: on y voyait des jeunes couples, des vieux couples, des solitaires et des égarés. Mais en cette nuit froide de Décembre, Loki s'était décidé d'aller faire un tour aux sources de l'industrie: Paramount Studios. Des vieux décors étaient présents partout, des fausses rues, des fausses maisons. Il était possible en quelques instants de passer du désert du Nevada, a une île déserte, a une rue des années 50, ou a la planète Mars.

Enmitouflé dans son long manteau noir, une main bien enfoncée dans sa poche, laissant l'autre glisser le long des décors, Loki laissait ses souvenirs resurgir: toutes les époques qu'il avait connues, tous les gens qu'il avait vu grandir, mourir. Tous les gens qu'il avait tué. Il se demandait, au fond, s'il était capable de vivre tout cela pour encore tellement, tellement d'années. Loki était un jeune vampire, il n'avait pas l'assurance des anciens, il regrettait encore sa vie mortelle, et ne se voyait pas vivre ainsi pour des millénaires. Avec la guerre constante de ces dernières années, vivre ainsi était devenu plus qu'un enfer. Constamment rester sur ses gardes, constamment être en conflit. Respecter les règles. Les eternelles règles du monde sanguinis. Loki haissait ses règles plus que tout au monde. Il ne comprenait pas ses soeurs, il ne comprenait pas la fierté vampire qui imprégnait la quasi totalité de son entourage. Partout, souvent, on le traitait d'effronté, on lui rappellait qu'il devait se sentir fier d'avoir été choisis par ses "initiateurs", ses "parents".

Dans un soupir, Loki alla s'assoir dans un canapé de série tv signe de la série Friends. S'allongeant comme sur le divan d'un psy, les yeux rivés sur le vieux faux-plafond, il alluma une cigarette.
Revenir en haut Aller en bas
The Almighty One
Poupée de porcelaine de Madrid
Poupée de porcelaine de Madrid
avatar

Féminin
Nombre de messages : 197
Age : 32
Date d'inscription : 12/11/2007

Green Card
Statut: Chef du Gang / Propriétaire du Chateau Marmont
MessageSujet: Re: Par une nuit noire dans le monde des lumières   Sam 8 Déc - 16:29

"Il est interdit de fumer ici, je crois..."

Une voix douce, teintée d'un léger accent espagnol. Quelques pas, le bruit des talons sur le sol, l'horizon du vampire qui s'assombrit soudain... Et un visage souriant au-dessus de lui. Carmen vient d'entrer. Son sourire indique au vampire qu'elle plaisante, bien entendu. Qui irait lui reprocher de fumer dans cet endroit désormais désert ?

Elle se redresse, laissant le temps au jeune homme de se relever sur son séant, et s'asseoit dans un fauteuil proche. Elle ne cesse de l'observer. En tant que chef des Sanguinis, elle connait tout le monde. Du moins de réputation. Et lui, elle ne l'a jamais rencontré, bien qu'elle connaisse certains membres de sa "famille". Doucement, de sa voix aux accents du sud, elle se met à lui parler, histoire de faire connaissance...


"Sais-tu qui je suis ?"

Oui, elle le tutoie. Pourquoi ? Pourquoi pas... Après tout, même si elle est en réalité plus âgée que lui, et plus élevée dans la hiérarchie, elle n'en reste pas moins, aux yeux des mortels, une jeune femme de plus ou moins son âge.
Ses yeux le détaillent alors que ses mains se croisent sur son ventre, comme si elle attendait la réponse. Pourtant, avant même qu'il n'ait eu le temps de prononcer la moindre syllabe, elle répond pour lui.


"Carmen. Tu as sans doute entendu parler de moi..."

Qui n'a pas entendu parler d'elle ? La "fille" de Rodriguez, la vengeresse aux yeux de braise, la cruauté sous la beauté... Cruelle, oui, mais uniquement envers ses ennemis. Et envers les traitres. Pour ceux de sa race, de son gang, elle est la douceur et la bonté même.

Une femme à deux visages, mi-ange, mi-démon. La nature humaine dans son plus bel exemple...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gangs-of-la.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Par une nuit noire dans le monde des lumières   Ven 14 Déc - 4:15

Tandis que la fraîcheur de la nuit descendait dans les studios, tandis que Loki était toujours perdu dans ses pensées, une voix retentit non loin de l’endroit où il reposait depuis quelques instants maintenant. Il avait reposé là, couché sur le dos, immobile, le regard perdu dans le décor de carton qui ressemblait pourtant étrangement au monde dans lequel il vivait. Loki tourna la tête d’un air clairement agacé. Avait-il été suivit ? Où le hasard faisait qu’il n’était pas seul à se promener ici. Quoiqu’il en soit, il s’apprêtait à répondre d’une manière peu convenable à la voix qui l’avait dérangé dans ses rêveries, quand, tournant la tête, il réalisa à qui il avait à faire. Malgré lui, il l’observa un moment discrètement, comme à demi éveillé, comme dans un rêve qui semblait plus que réel. Bien sur qu’il savait qui elle était, tout le monde savait qui elle était. Il avait entendu parler d’elle bien des fois, mais n’avait jamais eu l’occasion de la voir, ni même de l’approcher. Il s’était forgé une fausse image d’elle, selon ses idées du haut monde vampire.

Il l’imaginait comme sa « sœur » : froide et sensuelle, représentant tout ce qu’il détestait du monde qu’il habitait. Mais maintenant qu’il la voyait devant lui, il était troublé. Il lui semblait ressentir toutes les sensations du monde en même temps, lui qui n’avait rien éprouvé à part de la haine depuis bien des années. Il se sentit apaisé tout en étant intrigué, charmé tout en étant impressionné. Il se releva de sa position allongé pour se retrouvé assis, les genoux pliés et les mains posées dessus. Portant sa cigarette la bouche afin de se donner une consistance et de trouver quoi répondre, il souffla la fumée qui alla entourer la scène pour lui donner un air de vieux film d’horreur. Il baissa rapidement son regard, qu’il ne put toutefois s’empêcher de replacer quasi-immédiatement vers Carmen. Elle était tellement…belle. Mais il n’y avait pas que ça. Sans doute les histoires qu’il avait entendues rendaient-elles les choses encore plus difficiles. Mais dans le fond, il ne la connaissait pas.

Il acquiesça d’un signe de tête voulant dire : oui, je sais qui tu es. Il se demandait ce qu’elle faisait ici, et eut peur qu’elle ne soit venue pour lui parler. Il espérait qu’il ne s’agissait que d’un heureux hasard, et que sa présence n’avait rien à voir avec le fait que ces 50 dernières années, Loki les avait passées essentiellement à vagabonder dans les rues, et à éviter toute réunion officielle et familiale. Toutes les réceptions, fêtes et occasions avaient été soigneusement évitées par Loki, non seulement pour énerver sa famille, mais aussi car il n’avait que faire d’assister a des cérémonies bourrées de gens qui avaient, selon lui, ruinés sa vie. Il avait toujours espéré rendre sa sœur ridicule, montrant qu’elle était incapable de se faire respecter de son « petit frère ». Mais il se trouvait maintenant là devant Carmen, qui était véritablement plus haut placé que toute sa famille, et il tremblait de devoir s’expliquer. Il n’avait plus qu’a prier sa bonne étoile qu’elle ne fusse ici que par goût pour le cinéma, ou la solitude.


« Je pensais être le seul à traîner par ici…Moi c’est Loki ».
Revenir en haut Aller en bas
The Almighty One
Poupée de porcelaine de Madrid
Poupée de porcelaine de Madrid
avatar

Féminin
Nombre de messages : 197
Age : 32
Date d'inscription : 12/11/2007

Green Card
Statut: Chef du Gang / Propriétaire du Chateau Marmont
MessageSujet: Re: Par une nuit noire dans le monde des lumières   Ven 14 Déc - 16:48

Etonnament, la jeune femme sent les émotions diverses qui envahissent Loki à cet instant. Elle les connait parce qu'elle aussi les a vécues auprès de Rodriguez, quelques siècles plus tôt.

Elle lui fait un clin d'oeil, histoire de lui faire comprendre qu'elle est de son côté, et croise les jambes. Elle porte une tenue des plus simples, pour une femme de son importance : un tee-shirt manches longues beige et un jean, des bottines beiges également et une veste en cuir marron. Ses cheveux sont relevés en un joli chignon, plutôt simple, et elle est très peu maquillée.

Elle hoche la tête à son nom. Elle avait entendu parler de lui par sa famille...


"Loki, ravie de faire ta connaissance."

Elle lui sourit.


"J'aime bien cet endroit, j'y viens souvent pour avoir un peu de tranquillité."

Elle laisse son regard vaguer sur les décors environnants avant de revenir au jeune homme.

"Je ne t'ai jamais vu lors des réunions du gang..."

Un silence, puis elle se reprend.


"Ce n'est pas un reproche, rassure-toi. Je ne te demande pas de te justifier. Tu as de la chance, tu sais, d'avoir cette liberté. Vraiment..."

Et soudain, Loki peut se rendre compte du poids qui pèse sur les épaules de la belle. Carmen se sent seule, même si elle le l'avouera jamais. Le pouvoir, c'est bien, mais chaque chose à un coût... Et la vampire connaît celui du pouvoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gangs-of-la.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Par une nuit noire dans le monde des lumières   Mer 26 Déc - 2:58

Loki, inconsciemment, se sentit d’un coup beaucoup plus à l’aise en comprenant rapidement que Carmen était là par pur hasard, et qu’il pouvait donc parler librement. Il tira une dernière latte de sa cigarette qu’il laissa nonchalamment tomber au sol, puis l’écrasa avec la semelle de ses chaussures noires, une paire de rangers dont seul le bas paraissait du fait de la longueur de son pantalon, noir lui aussi, qui tombait sur ses pieds.
Loki resta un instant à fixer la fumée qui émanait de sa cigarette maintenant éteinte, et sourit en pensant qu’il devait bien être un des seuls à pouvoir fumer sans avoir peur d’en mourir. Ses poumons n’iraient jamais craindre le moindre cancer, et c’était tant mieux.

Puis vint le sujet des réunions. Les réunions où il avait toujours refusé de mettre les pieds, les réunions qui pour lui ne servaient à rien à part à s’enfermer dans une peur de l’autre. Avant qu’il ait pu répondre, Carmen avait déjà répondu à la question qu’il allait poser : elle ne lui reprochait rien, il n’aurait pas à se justifier. Elle semblait plus proche de lui qu’il ne l’aurait jamais cru, elle semblait comprendre sa position, bien qu’elle ne fut sûrement au courant de rien, ou pas grand-chose.



« Tu sais…vu ton rang, je suis sur que tu pourrais être libre si tu en avais envie…non ? »


Il se trompait sûrement, mais il ne s’était jamais vraiment posé la question : si lui avait des règles qu’il devait respecter, les gens plus « haut » placés devaient en avoir bien plus. Mais lorsqu’on n’avait d’ordres a recevoir de presque personne, était il pour autant difficile de se sentir libre ?

« J’ai jamais été libre, j’ai juste arrêté d’être un esclave »

Loki réalisait bien qu’il insultait quelque peu ce pour quoi Carmen oeuvrait. Il se sentit mal d’avoir manqué de tact à ce point la, mais elle n’était pas responsable de tout, il le savait bien. Il espérait juste qu’elle ne le prendrait pas pour elle..

« …Désolé, je disais pas ça pour toi ».

Pour se faire taire, et se donner une constance, il sortit une seconde cigarette qu’il alluma.
Revenir en haut Aller en bas
The Almighty One
Poupée de porcelaine de Madrid
Poupée de porcelaine de Madrid
avatar

Féminin
Nombre de messages : 197
Age : 32
Date d'inscription : 12/11/2007

Green Card
Statut: Chef du Gang / Propriétaire du Chateau Marmont
MessageSujet: Re: Par une nuit noire dans le monde des lumières   Jeu 27 Déc - 2:13

Carmen fixe toujours le jeune homme de son regard sans faille, le sourire aux lèvres. Il étaient sa cigarette en l'écrasant de la semelle d'une de ses Rangers. Elle aime bien ce style de chaussures, même si ce n'est pas elle qui en porterait...

Loki bloque un moment sur la fumée qui monte de la cigarette mal éteinte, puis il lui dit une chose qui fait rire la demoiselle. Elle ? Libre ? Hélas, il ne sait pas que plus haut est le rang, plus grandes sont les responsabilités... Son regard semble se perdre dans la fumée alors qu'elle lui répond :


"Ta naïveté est si touchante, Loki... J'aimerais que tu sois dans le vrai. Pourtant... (Elle soupire et reporte son regard sur le vampire.) J'ai beaucoup de responsabilités à cause de mon statut de chef, et je n'ai que très peu le loisir de m'évader comme ce soir. Tu as de la chance, vraiment... Profites-en tant que tu le peux encore..."

Sa réplique suivante la fait sourire. Elle ne comprend pas comment elle pourrait s'offusquer de ses paroles. Après tout, il a un peu raison, dans sa réflexion...

"Tu es franc, j'aime ça. J'ai conscience de beaucoup demander aux autres Sanguinis. Pourtant, sans eux, je serais déjà morte cent fois. C'est pour cette raison que malgré tout ce que je leur demande de faire, je les respecte. Même si tu peux les considérer comme mes esclaves, à ton échelle..."

Elle se lève et s'approche de Loki. Sa main effleure le visage du jeune homme tandis qu'elle lui sourit.

"Demande à ta famille ce qu'elles pensent de moi. Tu verras... Et si tu es toujours convaincu que je demande trop aux membres du gang, et bien... Libre à toi de rester un solitaire, mon ami..."

Son sourire se fait espiègle et elle retourne s'asseoir, sans un mot de plus. Elle a rarement autant parlé en une seule soirée. C'est beaucoup, pour elle. Mais c'est si agréable de parler à d'autres personnes que son Second ou ses sbires...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gangs-of-la.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par une nuit noire dans le monde des lumières   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par une nuit noire dans le monde des lumières
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Magie] La magie dans notre monde.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» La place d'Haïti dans le monde
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ?? Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gangs of Los Angeles :: ¤ Sweet Discussions ¤ :: :: Trash Can ::-
Sauter vers: