AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'obscurité aurait mieux valut

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'obscurité aurait mieux valut   Lun 29 Sep - 21:52

23h42. Une petite rue parallèle à Rodeo Drive. Le lampadaire clignotait une fois de plus avant de reprendre sa lumière glauque sur l’arrêt de bus, dévoilant l’unique personne qui y attendait. Qu’elle avait l’air pathétique comme ça, cette bonne femme : toute seule son banc, amorphe. Un élément du décors aussi remarquable que les papillons de nuits qui dansaient autours du lampadaire.

L’ampoule clignota de nouveau.

Elle s’appelait Martha. Environ 50 ans, 91 kg pour 1m54. Pas vraiment un canon de beauté. Elle avait pourtant été mignonne dans sa jeunesse. Et puis elle s’était marié, avait eut trois enfants, deux jobs cumulés à mi-temps, cinq créanciers… Toutes les raisons habituelles qui font oublier aux femmes de garder la ligne.

L’ampoule clignota et Martha soupira.

Chaque soir c’était la même chose. Son patron la laissait sortir en retard, elle ratait son bus et devait attendre 28 minutes avant que le suivant ne passe. Mais après tout quelle importance ? Elle n’était pas si pressée que ça de rentrer chez elle. Retrouver les cris de filles qui ne cessaient de se disputer, son mari endormi devant la télé, à moitié ivre, ayant passé un jour de plus étouffé par le désespoir et la lassitude, sans même plus faire l’effort de chercher un travail. Non. Martha était relativement bien, seule au milieu de son banc, en compagnie du silence, des papillon de nuit, et du bus qui n’arrivait pas.

L’ampoule clignota. Nouveau soupir.

Le problème quand on se retrouve seul dans le silence, c’est que plutôt que de profiter de ce répit qu’offre l’instant présent, le cerveau humain préfère ressasser le passé, ou pire, craindre le futur. Notre pauvre Martha n’échappait pas à la règle. Elle avait déjà la tête pleine des réflexions de ses trois filles, des grognements de son mari et même de la sonnerie assourdissante qui la réveillerait le lendemain matin. Parce que tout ne se résumait qu’à ça dans sa vie. Toujours les même journée encore et encore, jusqu’au jour où la mascarade cessera enfin pour de bon.

L’ampoule clignota. Martha poussa un cri de terreur.

Là de chaque côté d’elle, comme surgies de l’obscurité même, deux jeune filles venait d’apparaître sur le banc. L’une d’elle, qui semblait la plus âgée, la regardait avec un sourire tendre et pâle. Elle avait un mine infiniment triste, malgré la lueur dérangeante dans ses yeux d’un gris vide. La jeune femme rousse élargie encore un peu son sourire en réponse au regard effaré que lui lançait Martha.

« Bonsoir Madame. » susurra-t-elle avec un fort accent anglais « Comment allez vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'obscurité aurait mieux valut   Ven 3 Oct - 13:17

Lyra et Aby avaient remonté la plage jusqu'à Rodeo Drive, où elles s'étaient discrètement glissée dans la foule. Elles avaient peu discuté durant le déplacement, cherchant toujours une idée d'activité.
Lorsque, lassée de chercher des idées pour la soirée elle s'était tournée vers sa nouvelle camarade vampirique pour lui demander son avis. Cette dernière avait sourit en disant de la suivre, soit disant qu'on allait bien s'amuser... c'est ce que nous verrons! La petite nouvelle allait enfin pouvoir montrer de quoi elle était capable.

Elles bifurquèrent dans une ruelle mal éclairée, puis dans un autre, pénétrant plus profondément dans le labyrinthe des bas quartiers entourant Rodeo Drive.
Lyra déchantait, non pas que l'ambiance l'effrayait, mais le gibier se trouvant dans les environs n'était pas fameux... et puis ça ne l'étonnerait pas qu'il y en ait atteint de l'hépatite D!

Continuant leur route elles tombèrent sur une rue plus grande, avec de la circulation et des arrêts de bus. Décidément tout était a refaire dans ce quartier... Ces ampoules qui clignotent commençaient sérieusement a l'énerver. Soit elle reste allumée soit elle s'éteint! Qu'elle arrête les feinte!
Aby s'immobilisa, un sourire carnassier aux lèvres. Lyra tenta de savoir sur qui elle avait jeté son dévolu... non elle ne voyait pas la victime... Il n'y avait que ce vieux chats dans les poubelles et cette grosse sur le ba... NAN!! Notre vampire préférée ouvrir des yeux plus gros que le popotin de la femme assise et lança un regard d'incompréhension à son amie.


"Qu'est ce que tu comptes faire là??" chuchota -t-elle

Mais sans même donner de réponse Aby lui avait fait signe de la suivre sans bruits.
les deux vampires profitèrent d'une des agaçantes coupures de lampes pour s'installer furtivement de part et d'autre du mastodonte.
Lorsque la pauvre femme se rendit compte de la présence pas très naturelle des deux "jeunes" femmes, elle parut effrayée. Abygaelle se pressa de la rassurer avec un sourire qui en dit long sur les intentions d'un vampire quand on sait que c'en est un, bien sur on sait pas ce qu'il veut dire si on croit que la personne est une humaine... ou inversement... j'ai été claire la? Non? Bref! La femme semblait se calmer et c'est ce qui compte!
Ne connaissant pas la moitié des plans de notre deuxième vampire préférée, Lyra se contenta de rester a sourire comme une imbécile heureuse en attendant la suite... En espérant que Aby n'avait pas perdu la tête et qu'il y avait un beau jeune homme ou une belle jeune femme dans l'histoire!


Dernière édition par Lyra Evans le Mar 7 Oct - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'obscurité aurait mieux valut   Dim 5 Oct - 19:06

Aby jeta un regard furtif à sa camarade vampirique. A priori, elle était pour le moins déroutée par ses techniques de chasses. Un instant, il lui vint à l’idée que ce qu’elle était en train de faire pourrait anéantir toutes ses espérances d’ascension sociale au sein de la communauté nocturne de Los Angeles. Mais dès lors que le regard de la jeune Chasm revint vers Martha, cela lui importa peu.

A vrai dire, depuis qu’elle avait aperçut cette humaine, Lyra s’était comme effacée devant cette apothéose de pathétisme humain. C’était devenu une véritable obsession pour Aby : trouver toujours plus de proies et surtout, qu’elles soient toujours plus misérables les une que les autres. Lorsqu’elle se retrouvait en face de quelqu’un qui semblait souffrir, que ce soit physiquement ou psychologiquement, tous ses sens s’éveillaient, elle se retrouvait transportée dans un état d’excitation second. Alors elle s’abandonnait à ses bas instincts, dans un mélange d’amusement sordide et d’angoisse, et se faisait un devoir de repousser à son maximum les limites de cette souffrance en l’élevant et en la façonnant comme un œuvre d’art.

Alors elle trouverait peut-être un semblant d’apaisement…

Le son de la respiration de Martha s’était accéléré sous l’effet de la peur, et résonnait comme une musique hypnotique aux oreilles d’Aby. Si elle ne faisait pas un effort, elle pourrait tout aussi bien se jeter tout de suite sur cette bonne femme et lui arracher les entrailles. Non… pas tout de suite… elle était capable de faire mieux.

Comme sortant d’une transe, la jeune Chasm se ressaisit, et accentua encore la douceur et la tristesse de son sourire.


« Est-ce que ça ne vous dérange pas si on attend le bus avec vous ? » demanda-t-elle avec une voix légèrement cassée « On a toujours un peu peur quand on attend toutes seules dehors. Vous savez avec toutes ces histoires de gens agressés. Ça nous rassurerait si on avait un peu de compagnie. »

Martha se détendit instantanément, et le rythme de son souffle cessa d’assourdir Aby. La bonne femme acquiesça vivement de la tête en affichant un sourire niais. Le poisson était dans les filets.

« Mais dites moi, » s’exclama alors l’humaine en se retournant vers Lyra qui ne s’était toujours pas manifestée « Que font deux petites jeunettes comme vous dehors à cette heure ci ? »

Aby du se faire force pour contenir un ricanement. « Jeunette ». Personnellement, elle avait bien l’age d’être l’arrière grand mère de Martha. Cette dernière semblait attendre une réponse de la part de la petite Evans. Aby verrait bien si sa nouvelle camarade était capable de saisir les subtilités de son jeu favori.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'obscurité aurait mieux valut   Ven 10 Oct - 18:26

Lyra ne voyait vraiment pas ce que Aby trouvait d'amusant dans ce genre de chasse. C'était comme quitter un grand restaurant de luxe pour aller au fast food… Elle comptait laisser sa camarade gérer la situation et quand elle en aurait fini avec son…hum… repas, elles se dirigeraient vers un endroit plus chic.
Mais comme l’être se trouvant a coté d’elle n’était qu’un simple humain, elle décidât que la rouquine ne devait pas être la seule a parler et s’adressa directement à la brunette.


Lyra jeta un regard à son amie signifiant clairement « qu’est ce que je dois répondre ??!! O.O » mais Abygaelle n’affichait qu’un sourire amusé par la situation.

« En fait… Nous…Nous sommes à la rue » inventât-elle au fil des mots.
« Oui oui c’est ça nous sommes a la rue et nous allons aller dans un endroit où nous pourrons dormir a l’abri du vent »

La vampire n’était pas sûre d’être convaincante, mais la situation n’était pas habituelle, alors elle avait sortie son excuse la plus efficace.

Une expression horrifiée apparut sur le visage gras de Martha. Une telle franchise était inattendue apparemment. La pauvre femme regarda Aby dans l’espoir qu’elle démente, mais cette dernière ne fit que hausser des épaules d’un air de dire « c’est la vie » (Lyra en profita pour lancer une œillade désespérée a sa comparse). Elle regarda à nouveau Lyra qui usa de tout son talent artistique pour faire son sourire et son regard de « oui je suis malheureuse, oui je n’ai pas une vie facile, mais je suis courageuse » ce qui eut pour effet de faire fondre le cholestérol du pauvre cœur de Martha.


« Oh mes pauvres petites ! Mais, vous… Vous n’avez pas des parents chez qui aller ? »

Lyra en avait assez de cet échange pourquoi elle ne posait pas ses questions débiles à la responsable de cette machinerie ??

« Ben…Perso…ils sont mort ! » Lyra avait lâché ça comme elle aurait lâché une pierre,

Elle avait dût se mordre la langue pour ne pas sourire a l’idée des années qu’elle avait vécu sans eux (194 ans pour être exacte).
Martha était pathétique a passer de l’une a l’autre ainsi, le regard emplis de cette compassion qu’on les humains les plus pitoyables.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'obscurité aurait mieux valut   Sam 11 Oct - 11:24

Lyra ne s’en sortait pas trop mal. Elle avait immédiatement sut quelle veine exploiter : la pitié. On aurait tout de même pu lui reprocher un léger manque de conviction… Mais peu importait. Aby savait choisir ses victimes et celle ci était prête à gober n’importe quoi.

Dès qu’elle pu accrocher son regard, la jeune Chasm se rapprocha subtilement de Martha en usant de tout son charme.


« Pour ma part, ils sont très loin d’ici et donneraient tout pour ne plus jamais entendre prononcé mon nom. Mais à propos, nous ne nous sommes même pas présenté ! Je m’appelle Aby et voici mon amie Lyra. Quel est votre nom ? »

La vampire avait saisit la main de sa proie et la caressait comme une mère l’aurait fait pour endormir un enfant. L’humaine semblait d’ailleurs de moins en moins consciente au fur et à mesure des paroles d’Aby.

« Je…Je m’appelle Martha… »
répondit-elle d’une voix endormie.

La jeune suceuse de sang se rapprocha encore un peu plus, jusqu’à pouvoir susurrer à l’oreille de la bonne femme.


« Enchantée de faire votre connaissance Martha. »
enchaîna Aby avec une tristesse dans la voix qui contrastait effroyablement avec le sourire carnassier qui s’étirait sur son visage « Vous savez, nous avons traversé tant et tant d’épreuves pénibles au cours de notre vie que lorsque l’on rencontre quelqu’un d’aussi bon que vous, cela nous réchauffe le cœur. »

« Oh mes pauvres petites… »
répéta l’humaine, le regard dans le vide.

« On a longtemps pu compter que sur nous même. Dans les pires moments, nous aurions tellement aimé qu’il y ait quelqu’un comme vous pour nous aider… »

« Je vais vous aider… Ma maison n’est pas grande… Et il y a mes filles et mon mari… Mais je ne peux pas vous laisser partir… »


« Oh ! Martha merci infiniment ! Quelle générosité. Nous serions ravies de voir l’endroit où vous habitez et de rencontrer toute votre petite famille ! »


La respiration d’Aby s’était accélérée et le sourire qu’elle affichait était à présent véritablement dément. La vampire repris cependant un peu de tenue avant de lancer un regard complice à Lyra en lui tendant la main de l’humaine qu’elle n’avait pas lâché depuis le début de leur échange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'obscurité aurait mieux valut   Lun 5 Jan - 0:26

L’hypnose… C’était trop facile…Mais après tout pourquoi pas, Le ventre de Lyra commençait a gargouiller sévèrement et ce n’était pas un peu de gras qui allait mettre en péril sa ligne (rien ne le pourrait plus maintenant). Se concentrant pour ne pas que Martha se « réveille », elle saisit la main qu’Abygaelle lui tendait.

"Oui emmenez-nous chez vous." susura-t-elle a la grosse femme "Serait-ce trop vous demander de nous donner un petit quelque chose a manger ? Cela fais des jours que rien n’est descendue dans notre estomac. "

« Je n’ai pas grand-chose a offrir mais ce serait un plaisir d’aider deux jeunes filles comme vous… »

Le visage de la mère de famille était a présent dénué de toute expression et son regard vide, fixé sur quelque chose d’inexistant en face d’elle.
Lyra regarda son amie, attendant une réaction de sa part. Maintenant il ne manquait plus que le bus, qui ne tarderais plus. Il se faisait tard et elle s’inquietait pour sa supérieure qui devait trainer dans ces rues pleines de ses chiens galeux de lycans...
Le bus arrivait, Martha encadrée par les deux vampires se leva et fit un signe au conducteur qui arrêta l’engin a leur niveau.

« Ce n’est pas très loin, on y sera dans 15 minutes »

Toutes les trois montèrent dans le bus et s’installèrent sur des sièges avant de partir vers le destin macabre de Martha et de sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'obscurité aurait mieux valut   Ven 9 Jan - 0:26

L'humaine et sa vampirique escorte prirent place de sorte que Lyra et Martha soient l'une à côté de l'autre et qu'Aby puisse être en face d'elles. De sa place, Miss Chasm avait le loisir de voir l'arrière du bus, vide à cette heure tardive, à l'exception d'une homme à priori quadragénaire. Celui-ci fixait avec une expression déplacée sur la visage le string noir qui dépassait avec complaisance et ravissement du jean de Lyra, jusqu'à ce qu'il se rende compte qu'il était lui même observé.

Sa première réaction fut de rougir et de détourner le regard pour se lancer dans la contemplation oh combien lyrique du paysage urbain qui défilait au grès des feux rouges et des carrefours. Mais au bout d'un moment il ne put ignorer sur la vitre le reflet de cette rouquine dont les yeux n'avaient même pas clignés. Il se décida enfin à lui rendre son attention, et quelle ne fut pas sa surprise de voir se dessiner sur cet élégant visage un sourire taquin.

Les choses se corsèrent lorsque, toujours sur la même bouche, une langue vint en caresser ostensiblement les lèvres roses. Le pauvre homme rougit comme sous l'effet d'un coup de chaud et suivit un instant cette danse serpentine. Clignant des yeux, comme si ce simple reflex pouvait le sortir du rêve dans lequel il semblait plongé, il regarda autour de lui pour vérifié que ces avances osées lui étaient véritablement destinées. Il alla même jusqu'à lancer comme un regard de détresse vers le conducteur du bus qui poursuivait son trajet dans la plus grande quiétude, dans la totale ignorance de l'affrontement licencieux qui se déroulait dans son dos.

Bientôt, le pauvre voyageur n'eut d'autre choix que de devoir à nouveau faire face à cette succube dont les profonds yeux noirs n'avaient toujours pas bougés. Alors que le col de la chemise de notre bougre semblait se resserrer autour de son cou, la rouquine dut estimer de son devoir de passer à la vitesse supérieur dans son comportement concupiscent puisqu'elle commença, d'abord du bout des doigts, puis à pleine paume, à caresser le genoux de sa charmante comparse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'obscurité aurait mieux valut   Ven 9 Jan - 18:30

Les jambes croisées, la tête posée sur la main sont le coude était posé sur le genou, Lyra s'ennuyait comme un rat mort. Elle n'avait jamais aimé les voyages en voiture ou en bus, préférant les longues promenades pédestres. De plus Martha prenant la moitié de la banquette, elle avait une fesse dans le vide... Elle aurait dû s'installer à côté de la vitre...

« La barbe, dans quoi je me suis embarquée moi ! C’est toujours pareil, on veut faire plaisir aux petit nouveaux et on se rends compte qu’ils ne savent pas s’amuser comme il faut… Hey la grosse tu veux pas te pousser un peu ? Bien sûr que non tu ne veux pas te pousser ça compacterait trop ta cellulite ! »

Elle allait se redresser et râler derrière le conducteur qui ne roulait pas assez vite, à son goût lorsqu'elle sentît une pression autre que son coude sur son genou. C'était une main O.o avec un bras au bout et le tout raccrocher au corps d'Aby.

« Mais à quoi tu joues ?? »

Elle leva les yeux sur sa comparse, mais cette dernière dévorait littéralement du regard quelqu’un derrière elle.
Avec un sursaut d'espoir elle se retourna et chercha en vain le beau gosse que son amie regardait. C'était... Un vieux. Environ 45 ans, le crâne dégarnie, les cheveux grisonnants, assez maigre et vêtu d'un imperméable long. Le visage horrifié de la brunette se retourna vivement vers Abygaelle.


« Oh ça craint ! T'es entrain de faire de l'oeil à un vieux !! Arrête ça ! »

Au lieu d'optempérer, Miss Chasm allongeât ses caresse, remontant sur la cuisse. C’en était de trop ! Lyra se leva d’un bond et toisa sa comparse

« Mais tu ne m’écoutes pas où quoi ?! Je t’es dis d’arrêter de me tripoter comme ça ! Ma parole t’es tarée ? C’est ça il te manque une case ? D’abord la vieille grosse et maintenant un vieux pervers ??! »

Elle s’était mise a crier exédée par l’attitude d’Aby puis se retournant vers l’homme :

« Ben quoi t’as un problème toi ? Qu’est ce que tu veux ? Voir mon cul ? Pour le moment j’ai juste envie de te coller mon poing dans ta sale gueule ! »

Ses cris avaient « réveillés » Martha qui les regarda avec un air hagard. Décidément ce boulot la fatigait, elle ne se souvenait plus d’être montée dans le bus. Et pourquoi ces deux jeunes filles étaient assises à coté d’elle ? Il y avait de la place dans tout le bus. Pourquoi la brune s’énervait comme ça ?
Posant son regard sur la vieille Lyra compris qu’elle avait rompu le charme mais elle était énervée.


« Oh comme c’est dommage ! regarde aby ton joujou est de nouveau libre ! Va falloir que tu recommence tout ! Ben ce sera sans moi ! J’ai faim et j’me fait chier ! On vaut mieux que ça ! On a déjà vêcu des vies misérables et sans intérêt comme eux ! on est les plus grand prédateurs que cette Terre aie porté ! Putain de merde Aby ! Qui t’a élevée ?? Si ça ne tenait qu’a moi j’irai l’égorger et bruler ses entrailles pour être sûre qu’il ne fabrique plus des tarés dans ton genre ! »

Elle se dirigeât vers le conducteur et fracassa la portière qui les séparait

« Arrête toi tout de suite ! je descend la »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'obscurité aurait mieux valut   Dim 25 Jan - 14:23

Aby suivit de ses yeux sombres sa jeune amie terroriser le passagers, houspiller le conducteur du bus, puis disparaître dans la nuit. Il y eut un flottement dans l'aire. Martha, toujours ahurie, regardait ses trois compères d'infortune tour à tour, sa respiration accélérée assourdissant les oreilles de l'ange de la nuit. Le satyre lui, gardait tout son calme, comme s'il n'était pas concerné par ce tintamarre, mais gardait cependant un œil nerveux sur la rouquine. Le chauffeur, quant à lui, était sans doute la personne que ceci dépassait le plus. Il regarda lui aussi la sulfureuse Evans quitter son bus, puis se retourna vers ses passagers en portant toute la stupidité du monde sur son visage. Puis, se condamnant par ce seul geste dans cet affrontement silencieux, il ouvrit la bouche et eut à peine le temps de soupirer :

« Mais qu'est ce que... »

Aby bondit comme un chat sauvage, traversant toute la longueur du bus comme si cette distance n'existait pas, planta ses canines venimeuses dans la gorge du pauvre mortel et engloutit sa sève. Il fut bientôt mort, avant que son esprit attardé n'eut saisit la situation. Il s'écoula sans vie des bras blanc de la jeune Chasm et sa tête vint s'affaisser lourdement sur le klaxon du volant. A présent qu'elle avait cette sonnerie cacophonique pour musique d'ambiance, la vampire pouvait commencer son show. Elle ne retourna vers son public, ne sachant encore qui elle préférait dévorer en premier.

Le destin choisit pour elle. Alors que Martha remplissait ses poumons afin de pousser un cri d'horreur, le pervers fut le plus rapide et se leva en reculant. A nouveau, Aby fusa, prenant cette fois ci le temps de savourer le goût du sang, à la fois par gourmandise et par cruauté, tuant l'homme assez lentement pour qu'il puisse prendre conscience de la fin de son existence dans ce monde sordide. Au moment où le malheureux expiait, le mugissement de la dernière humaine en vie dans ce bus vint s'ajouter au bruit du klaxon qui résonnait toujours discontinument.

Avec autant de patience que d'élégance, Miss Chasm se releva et retrouva sa place auprès d'une Martha tellement terrorisée qu'elle ne pensait même pas à tenter de s'échapper. La belle sortit alors de sa poche un mouchoir blanc, un petit miroir doré richement décoré et un rouge à lèvre. Sans porter attention à la mortelle qui glapissait toujours, elle entrepris d'essuyer le sang qui entachait la nacre de ses crocs, et réajusta le vermeil de ses lèvres fines. Lorsqu'elle eut finit ses minauderies, Martha s'était tu, essoufflée.

Aby rangea soigneusement son mouchoir et son maquillage, mais garda le miroir, qu'elle dirigea vers l'humaine pour l'éblouir avec le reflet de la lumière glauque que diffusait les néons du véhicule. L'état d'agitation dans lequel la malheureuse était allez demander d'avantage d'efforts de la part de la buveuse de sang. Peu de gens savent que si les hypnotiseurs utilisent un pendule pour fasciner les esprits faibles, ce n'est pas pour le mouvement régulier du balancé, mais au contraire pour le scintillement aléatoire de l'objet. Ainsi, lorsque l'on sait s'y prendre, n'importe quelle objet étincelant, comme un miroir ou un briquet, peut ouvrir les portes insondables de l'inconscient.

Bientôt, la grosse dame retrouva une respiration calme et se détendit. La jeune Chasm lâcha un rire cristallin.


« Alors, ma chère, montrez moi où vous habitez. »


*****


L'inspecteur stagiaire sortit précipite ment des lieux du crime et vida ses entrailles sur l'herbe sèche du petit jardin. C'était son premier homicide, et l'affaire n'avait rien de charmant. Un couple et ses deux jeunes fille égorgés chez yeux. Le jeune homme avait été tellement choqué par la vue des cadavres qu'il n'avait même pas noté le fait que malgré toute l'horreur de ce quadruple meurtre, il n'avait pas vu une seule goute de sang, que ce soit dans les pièces ou même sur les corps des victimes.

« Alors, Bobby, pas joli à voir tout ça, hein? »

Le jeune policier se retourna vers son supérieure, puis se releva tout branlant pour lui faire face.

« Allez t'en fait pas petit ! T'es pas obligé de t'occuper des corps dès ta première fois ! Viens donc avec moi, on va interroger le témoin. Ça va te remonter le moral, crois moi ! »

L'inspecteur chef n'avait pas tort. La vue de cette splendide rousse, habillée comme une starlette des années trente, avait de quoi vous changer les idée. Les deux représentant de l'ordre eurent tôt fait de rejoindre la belle demoiselle à la voiture de police où elle avait attendu depuis bientôt une heure, assise sur le capot comme si elle posait pour un magazine de mode.

« M'zelle, désolé de vous avoir fait patienter. Mon jeune collègue va consigner votre déposition par écrit et vous pourrez ensuite rentrer chez vous.

- Il n'y a pas grand chose à dire... »
répondit-elle d'une voix mielleuse « Je passais par là, j'ai entendu un cri, je me suis approchée et j'ai appelé. Personne n'a répondu mais j'ai vu un grand homme blond s'enfuir par derrière. Alors je suis entrée et dès que j'ai compris que quelqu'un avait été tué je suis ressortie et je vous ait appelé.

- Et vous êtes sûre de n'avoir rien touché dans la maison ?

- A part les poignées de portes...

- Bon et bien on a tout ce qui nous faut. Je crois qu'un de mes collègues s'est déjà chargé de prendre votre description du meurtrier ainsi que vos coordonnées, on aura peut-être besoin de vous recontacter alors ne quittez pas la ville dans les prochains jours. Je vous souhaite une bonne fin de soirée M'zelle, et merci de votre coopération.


- Mais tout le plaisir a été pour moi monsieur l'agent, je vous assure. »
répondit-elle avec un sourire aussi charmant qu'effrayant.

Alors la belle mystérieuse s'évanouit dans la nuit, tandis que la radio grésillante de la voiture de police crachotait la signalisation de deux cadavres trouvés dans un bus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'obscurité aurait mieux valut   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'obscurité aurait mieux valut
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il aurait mieux valut que tu ne t'attarde pas. Je déteste les filles !
» [1625] Il y a des jours où on aurait mieux fait de rester au lit.
» [Event:Noël] Le jour où il aurait mieux valu rester couché(e)
» Tiens ça m'aurait étonnée !
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gangs of Los Angeles :: ¤ Other Places ¤ :: :: Rodeo Drive ::-
Sauter vers: