AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un eternel romantique

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un eternel romantique   Mer 24 Déc - 1:29

Ce soir, il n'était pas de service, c'était un de ses jours de repos. Pourtant, il était là, au comptoir à regarder les clientes, à leur sourire, à les charmer du regard et par des sourires tous plus séduisants les uns que les autres. Mais contrairement à d'habitude, il était assis et sifflotait un vers d'alcool gracieusement offert par le patron. La proie du jour était intéressante ; sa silhouette fine, son visage fin encadré par des cheveux-mi longs et bouclés d'un blond étonnant, tel un enchevêtrement de fils d'or désordonné et sauvage encadrant une peau de bimbo d'Amérique du Sud, le jeune homme - car oui, il avait porté son dévolu sur un homme se soir là - avait les traits délicats d'une fille en fleur ce qui avait le don de plaire particulièrement au Shinigami. Il ne semblait pas particulièrement gêné qu'un autre homme essaie avec subtilité de le charmer ; mais après tout, lire et déchiffrer les pensées des gens étaient bien utiles et ça servait plus que beaucoup quand on s'appelait Naoki Komatsu et qu'on se trouvait être un véritable tombeur.
De plus, sa proie du jour était un étranger, il ne connaissait encore personne, de ce qu'il pouvait entendre, il n'avait pas de famille qui l'attendait ailleurs... Bref, c'était le genre de personne qu'il cherchait pour assouvir ses désirs de morts.
A la mort, il l'aimait tant. Il était jaloux des humains, jaloux de cette mortalité qui faisait d'eux des êtres fragiles, délicats mais tellement beau. L'éternité avait son lot d'avantage mais aussi pas mal d'inconvénient, surtout dans une guerre comme celle qui secouait la magnifique L.A. bien que sa part dedans ne soit pas très importante. Les pensées du jeune homme lui signifiant un vœu qu'il le rejoigne, Nao finit son verre et signala au barman du jour - un ami, ou presque - d'apporter deux boissons à la table du beau blond avant de se lever et de s'y inviter sans demander son reste, sous le regard brillant de son futur amant du soir.
S'engagea alors une conversation enjouée mais polie et réservée du côté de Nao.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un eternel romantique   Mer 24 Déc - 13:57

Abby pénétra dans le Viper Room toute tremblante. Si elle avait été humaine elle serait sans doute essoufflée et serait devenue aussi pâle... qu'un mort. Elle se dirigea d'un pas chaluté vers le comptoir, et pris place dans un mouvement presque automatique.

Comme à son habitude, elle portait une de ses élégantes robe noires, souvenir des années folles. Elle avait choisit un assortiment de bijoux d'or étincelants qui n'avait d'égale dans leur exubérance que la crinière de boucles rousses qui lui coulait jusqu'au bas des reins. Si quelqu'un avait véritablement connu la jeune vampire, il aurait certainement été surpris d'une telle coiffure, elle qui mettait tant de soin et qui prenait tant de plaisir à nouer ses cheveux par des chignons aux architectures toujours plus raffinés.

Mais la jeune Chasm n'en avait que faire. Tout comme elle avait abandonner sa rigidité usuelle pour s'accouder au comptoir, la tête dans les mains. Elle tentait de reprendre des forces. Traverser toute la ville en moins d'une minute, c'est un exploit pour n'importe quel vampire, mais pour Abby, c'était un véritable miracle. Nul ne sait pourquoi, lorsqu'elle s'était transformée en ange de la nuit, sa condition physique ne s'était pratiquement pas améliorée.

Lorsqu'elle s'était transformée...

Abby du réprimer un frisson d'horreur, des pensées obscures tournoyant dans la plus grande anarchie sous le brasier de sa chevelure.


« Ce n'était pas lui... Il est mort ! On ne peut plus mort ! Même les vampire ne peuvent revenir à la vie une seconde fois... »

Très lentement, la petite Chasm s'écoula au bas de son tabouret. Elle n'avait même plus la force de tenir debout. Il fallait qu'elle s'alimente le plus rapidement possible si elle ne voulait pas tomber en catalepsie. C'était d'ailleurs pourquoi elle s'était réfugiée ici : elle avait toujours trouvé au Viper Room des proie qui, à défauts d'être du goût le plus sophistiqué, pouvait sustenter même le vampire le plus affamé.

Abby, de ses dernières forces, regarda alentour pour trouver son repas. La nuit était avancée et l'alcool embrumait tous les esprits. Très bizarrement, la jeune vampire ne semblait attirer aucun regard. Jusqu'à ce que les yeux d'un noir abyssale d'Abby croisent ceux d'un jeune homme assis un peu plus loin. Il était ferré.

Au premier regard, elle l'aurait pris pour une fille, avec ses boucles blondes et ses traits fins. Elle n'aimait pas les filles, pas les jeunes en tout cas. Pas assez de sang. Lui même semblait tout chétif. Jamais il ne pourrait combler l'appétit gargantuesque de la jeune Chasm. Mais il pourrait au moins lui donner les forces de trouver une proie plus convenable. Elle continua à le fixer sans ciller.

Cela semblait gêner le petit humain au plus haut point. Il avait d'abord feint de ne pas remarquer le regard immobile qu'elle lui lançait. Mais au bout d'un moment il du se résigner. De mauvaise grâce, il la rejoignit près du bar et posa un genoux à terre pour se mettre à sa hauteur.


« Ça va mademoiselle? Vous vous sentez bien? »
demanda-t-il d'une voix forte pour couvrir la musique.

Sans déserrer le lèvres ni ciller, Abby se contenta d'agripper le bras nu du jeune homme. Celui ci eut un mouvement de recule.


« Mais elle est glacée ! » s'exclama-t-il en se relevant.

Il héla alors le barmaid, en espérant peut-être que cet incident pourrait au moins lui permettre de prendre contact avec ce charmant serveur asiatique.


« Hey ! Vous devriez appeler une ambulance ! Y a une fille qui fait une overdose ou quelque chose comme ça par terre ! »


Dernière édition par Abbygail Chasm le Mer 18 Mar - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un eternel romantique   Mer 24 Déc - 15:46

Malgré la conversation qui allait bon train et ses fréquents essais pour plaire au jeune inconnu, Naoki le sentait absorbé à demi par autre chose. Bien sûr il avait sentit la présence vampirique dans son dos mais il n'y avait pas fait attention : il n'avait pas envie de traficoter avec une buveuse de sang aujourd'hui. Mais sa proie du jour semblait alerter par ce même être glaciale et il finit par s'excuser auprès du bel asiatique pour se diriger vers la jeune femme, suivit d'un regard dédaigneux et exaspéré de la part de Nao. Ce dernier observa Abygaelle sans vraiment se soucier de son état de santé mais comme elle s'intéressait au même être que lui, il ne pouvait pas vraiment rester sans rien faire. D'ailleurs, l'étranger commençait à paniquer et à s'adresser au Barmaid. Mais ce dernier était seul pour gérer la boutique et il n'avait pas encore fait attention à tout cela. Personne ne semblait s'en soucier d'ailleurs.
Avec un soupir las, le jeune shinigami se leva et s'approcha sans bruit des deux êtres. Il ne reconnut pas tout de suite la jeune fille aux airs sauvages mais ses pensées, qu'il capta sans problème, s'orientaient toutes vers le casse-croûte parfait qu'offrait le jeune homme efféminé qui s'inquiétait pour elle. Emettant une grimace - il n'était pas du genre partageur si vous voyez ce que je veux dire - il tapota doucement sur l'épaule du jeune blond qui lui lança un regard soucieux. Naoki lui fit un sourire rassurant tout en attrapant Aby dans ses bras et en l'entrainant dehors tout en s'adressant à son compagnon.


"Ce n'est pas bien grave. Elle meurt juste de faim. Vient, il y a un hôtel restaurant sympa à côté."


Bien sur, il était furieux de devoir laisser à Aby son bel amant mais bon, il n'avait pas envie qu'elle déclenche une émeute au Viper, bien que ce soit le refuge des vampires. C'était son lieu de travail et il le préférait paisible que remplis de gens apeuré.
Le jeune homme à ses côté - qui avait dit se nommer Elan - ne cessait de porter des regards inquiets à la jeune femme dans les bras du shinigami qui fulminait intérieurement bien que ses traits restaient décontractés.
Finalement, ils furent dans la chambre et il posa la jeune femme sur un fauteuil tout en se tournant vers Elan.


"Reste à ses côtés le temps que je règles deux-trois trucs avec le réceptionniste"

Il attendit qu'il ait hoché la tête puis il ferma la porte derrière lui, en soupirant, laissant Aby se rassasier tout son loisir, sortant un moment dehors, sur le balcon, le regard vague, en se demandant qui d'autre avait attiré son regard au Viper. Hors de question de s'attaquer à la sulfureuse créature à la crinière de feu, c'était bien trop dangereux !
Ainsi perdu dans ses pensées, il n'entendit rien de ce qu'il se passa à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un eternel romantique   Dim 28 Déc - 21:54

Dans le brouillard de son inconscience, Abby reconnu le doux visage du jeune Komatsu. En un rien de temps, elle se retrouva au creux de ses bras, se délectant de cette chaleur qu'elle croyait humaine. Bien évidement, la première pensée qui lui traversa l'esprit fut qu'elle n'avait qu'un mouvement d'à peine quelques centimètres à faire pour planter ses crocs dans la carotide du jeune homme. Mais mieux ne valait pas toucher à un employé de sa nouvelle protectrice, fut-il humain.

La jeune Chasm n'eut véritablement conscience d'avoir quitter le bars que lorsqu'elle fut déposée sur le fauteuil de la chambre d'hôtel. Naoki se dirigea alors rapidement vers la porte, visiblement décidé à quitter les lieux. Que lui prenait-il ? Ne se doutait-il pas de ce qui pourrait rester d'un humain sans défense après ne serait-ce qu'une minute seul à seul avec un vampire affamé ? A moins que... à moins que ce ne soit un cadeaux ! Cette seule idée donna à Abby les forces de passer à l'attaque à peine la porte de la chambre fut-elle refermée.


« Et qu'est ce que je fais si elle me claque dans les bras ? » avait demandé le petit bimbo-boy en suivant la sortie de son ami asiatique.

Mais lorsqu'il se retourna, le fauteuil était vide. Stupéfait, Elan s'apprêta à inspecter le reste de la pièce et pivota à nouveau sur lui même. C'est alors qu'une chose envahit totalement son champ de vision. Deux lacs d'une encre plus noir que la nuit. Si la jeune Chasm n'avait jamais pu gouter aux avantages sportifs de sa condition vampirique, il était un art qui n'avait aucun secret pour elle : l'hypnose.

Toute l'inquiétude et la peur qui encombrait l'esprit du blondinet se dissipèrent rapidement et il fut envahi une quiétude telle qu'il n'en avait jamais connu de sa vie. Les deux disques sombres, toujours plus fascinants, dévoraient l'espaces autour de lui, si bien qu'il avait l'impression de baigner dedans. Ce jeune homme était un esprit faible, trop facile à plier. Il vient presque lui même enfoncer sa tendre gorge sur les canines acérés d'Abby. Celle ci ne pris même pas le temps de gouter la saveur du sang de sa victime. Elle redevenait l'animal qu'elle était depuis toujours.

En un instant, Elan tomba au sol telle une poupée de chiffon. Pas une goutte n'avait été gâchée. La jeune Chasm resta un moment étourdie avant de retrouver ses esprit. Elle pouvait sentir chaque parcelle de son être se nourrir de cet or rouge. Alors, sans plus la moindre attention pour les restes de son repas, elle se dirigea d'un pas résolu vers la porte. Une fois dans le couloir elle se trouva nez à nez avec celui qu'elle cherchait.


« Merci infiniment, c'était délicieux. » se contenta-t-elle de dire avec un léger sourire.


Dernière édition par Abbygail Chasm le Mer 18 Mar - 13:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un eternel romantique   Lun 29 Déc - 15:19

Pendant qu'Aby ensorcelait son diner, il avait quitté le balcon, poursuivit par ses sombres pensées, et avait gagné le couloir, pour faire ce qu'il avait annoncé à Elan et aussi régler les frais d'une nuit tout de suite ainsi que le petit déjeuner qu'il prendrait le lendemain. La dame de l'accueil ne posa pas de question - entre le moment où ils étaient arrivé et maintenant, le réceptionniste avait changé - et il ne régla que ses propres frais. Puis, sans plus lui accorder un regard, même si elle lui faisait les yeux doux, il remonta, ses mains dans ses poches, ne cessant de soupirer. Il avait beau réfléchir, personne d'autre n'avait attiré son regard et il avait envie d'un homme ce soir-là et non d'une personne de la gente féminine.
Enfermé dans ses pensées, divaguant au hasard, il faillit ne pas voir la vampire venir dans sa direction. Levant ses magnifiques iris bleus sur elle lorsqu'elle lui adressa la parole, il haussa les épaules en émettant un nouveau soupir las. Tant mieux pour elle si elle avait fait un bon repas, mais ça ne l'aidait pas, lui.


"De rien. A force de côtoyer des vampires, on finit par comprendre beaucoup de choses... Mais rien n'est gratuit ici..."

Ou comment sous-entendre qu'elle lui devait une faveur. Venant d'un humain, cette affirmation ne serait sans doute pas passer mais vu qu'il ne l'était plus depuis bien longtemps, la réaction d'Aby - bien qu'il la guettait - n'avait pas grande importance.
La nonchalance dont il faisait parfois preuve en avait déjà énervé plus d'un mais il ne semblait pas vouloir s'en départir aujourd'hui. Ses yeux fixaient toujours la magnifiques rousse avec une assurance étrange ; il n'avait pas peur d'elle, loin de là. Il n'était sans doute pas de taille à lutter contre un vampire mais il doutait que le gout de son sang lui plaise. Autrefois, il avait couché avec un vampire et ce dernier n'avait pu s'empêcher de le mordre. Il avait ensuite décrété qu'il avait un épouvantable goût cendre, ce qui avait eu pour effet de vexer le shinigami...


"J'espère que tu t'es occupée de débarrasser ton couvert."

Il n'y avait rien de méchant dans cette déclaration habilement tournée alors qu'un groupe d'alcooliques passait en braillant à côté d'eux. A vrai dire, le couloir n'était pas un lieu d'échange agréable, et, attrapant la vampire par la main, il l'entraina à sa suite de nouveau dans la chambre pour qu'ils puissent converser en paix, soupirant une nouvelle fois.
Lâchant la jeune fille une fois qu'il eut refermé la porte, il alluma une lampe à la lumière tamisée pour qu'ils ne soient pas dans le noir complet puis il prit place dans un confortable fauteuil de cuir bordeaux avec grâce et élégance sans la quitter du regard.
Elle était libre de rester, libre de partir, libre de parler, libre de dormir, libre de faire ce qu'elle voulait ; elle avait beau être magnifique, il ne la toucherait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un eternel romantique   Mar 30 Déc - 1:19

Citation :
« Mais rien n'est gratuit ici... »

Cette remarque eut pour effet de tordre le cœur glacé d'Abby. Et si, pourtant, il y avait eut un lieu et une époque où tout pour elle avait été gratuit. Tout au plus avait-elle eut à payer d'une œillade doucereuse. C'était un temps où elle n'avait à ce préoccuper de rien, où ses désirs étaient comblés avant qu'elle n'en ait elle-même conscience, qu'il s'agissent de nourriture, de sécurité, de luxe, de caresses...

Naoki acheva la petite vampire en lui rappelant l'une des tâches qu'elle détestait le plus depuis qu'elle s'était « émancipée » : faire disparaître les restes. Cette idée suffit à faire naitre une moue boudeuse sur le délicat visage de poupée d'Abby. La jeune Chasm suivit alors l'asiatique en trainant la patte jusque dans la chambre. Là, le serveur du Viper Room s'installa avec une nonchalance et une impertinence qui renfrogna encore d'avantage Abby.

Celle-ci, sans plus prêter un seul regard à Naoki, se glissa jusqu'au corps déjà froid d'Elan et l'enfleura du bout de sa chaussure de grande marque.


« Pourquoi ne pas le laisser ici? » dit-elle d'un tond morne « Je suis sûre que ça ne le dérangera pas. »

La jeune Chasm poursuivit sa trajectoire jusqu'à l'unique fenêtre de la chambre où elle se mit à regarder les vas et viens des quelques piétons qui circulaient encore dans la rue à cette heur tardive. Sans se retourner elle demanda :

« Et tu veux quoi comme payement ? »

Abby leva alors les yeux vers le ciel nocturne roussi par les éclairage de la ville des anges, et y chercha la lune sans la trouver.

« Tu voudrais devenir un vampire ? » lâcha-t-elle soudainement.

Bien sur, ce n'était pas un salaire équivalent. Que représentait cinq litres de sang face à un vie éternelle ? Mais Abby proposait là à ce jeune effronté le cadeau le plus empoisonné qu'elle avait à offrir.


Dernière édition par Abbygail Chasm le Mer 18 Mar - 13:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un eternel romantique   Mar 30 Déc - 14:42

Il était drôle de voir la vampire afficher cette moue boudeuse digne d'une enfant de primaire alors qu'elle avait sans doute vécue plus d'un siècle déjà et Nao se délectait des sentiments négatifs qu'il faisait naître chez la jeune femme. Il ne savait pas encore ce qu'il désirait en échange mais le fait de savoir qu'une vampire lui devait quelque chose suffisait à le rendre joyeux ; et oui, le bel asiatique aimait par-dessus tout avoir une forme de contrôle sur les autres.

"Lui, sans doute que non, mais ce n'est pas mon cas. Je ne compte pas passer la majeure partie de ma nuit à côté d'un cadavre, surtout vidé de son fluide vital"

Ses traits étaient tirés en une expression dédaigneuse et il observait le cadavre en songeant au plaisir qu'il aurait pu se procurer grâce à lui et qu'il n'aurait pas. Et bien sur il se posait tout un tas de questions toutes plus sottes les unes que les autres au sujet de ce qui aurait pu se passer et qui n'arrivera jamais.
Il observait Aby avec décontraction dans ses moindres faits et gestes sans se soucier véritablement de sa seconde question : ce qu'il voulait en échange n'avait pas d'importance pour le moment.
Il n'eut pas le temps de répondre qu'il pressentit - en sondant quelque peu son esprit, ça aide - sa question suivante et il ne put s'empêcher un sourire mystérieux alors qu'il croisait les jambes, deux doigts devant ses lèvres, sa réponse déjà toute préparée.


"Non merci, ma condition actuelle me sied à ravir. Et puis le prix que vous avez à payer est bien trop ingrat et pas du tout amusant"

Par le "vous" il sous-entendait évidemment tout le clan des Sanguinis. Il ne se serait pas permi de vouvoyer Aby, il ne la respectait pas assez pour ce faire. Il se doutait que beaucoup de mortels, dans la hate et la curiosité se seraient empressés d'accepter car la vie éternelle était une chose qui avait toujours fasciné les êtres humains. Mais vu qu'il était lui-même un immortel, il n'avait pas vraiment envie de changer de camp, ni même de supérieur. Il aimait trop Ishimaru pour se le permettre et puis c'était amusant de vivre la nuit, de séduire, d'acculer puis de tuer suavement ses victimes...
Non, être un vampire ne le tentait vraiment pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un eternel romantique   Mer 31 Déc - 2:14

A la réponse de Naoki, Abby ne put retenir un bref ricanement. Bien sûr, elle prenait le vouvoiement pour elle même, et cela ne l'énervait que d'avantage. Cette suffisance, cette impassibilité... Le jeune androgyne faisait renaitre des fantômes sans le savoir. La vampire se retourna brusquement.

« Tu es déjà allé en Angleterre ? » demanda-t-elle d'un ton abrupte, avant de traverser la pièce d'un pas rageur « Peu importe... Attends moi là un instant, je reviens. »

Sur ce, elle sorti en claquant la porte. Une fois dans le couloir, la jeune femme ne put retenir sa fureur plus longtemps et donna un violant coup de point dans la porte situé en face. Qu'est ce qui lui prenait ? Elle qui avait toujours su faire bonne figure, maitrisant ses sentiments, et même mieux ! ne ressentant rien du tout. C'était ses hallucinations qui lui faisaient perdre la tête. Venir dans cette ville n'était peu-être pas une si bonne idée. Elle aurait mieux fait de...

« Hey ! Ca va miss ? »

Abby emmargea de sa réflexion. Quelqu'un avait ouvert la porte dans laquelle elle s'était défoulée. C'était un gros bonhomme, d'environs une quarantaine d'année, à priori d'origine mexicaine à en juger par l'épaisse moustache noir qui semblait fendre en deux son visage bouffi, vêtu uniquement d'un caleçon, d'une robe de chambre, et d'un t-shirt qui avait dû être blanc autrefois et qui peinait à couvrir l'énorme bedaine qui déséquilibrait l'individu. Une victime exactement comme la jeune Chasm en rêvait.

La vampire se laissa choir à genoux, le visage enfouis dans ses mains, et fut bientôt agitée de sanglots. Il n'était pas nécessaire qu'elle pleure pour de vrai, il fallait juste qu'elle en ai l'aire. Le bibendum, qui avait déjà été fort décontenancé de trouver cette ravissante jeune femme aux aires de starlette tambourinant à sa chambre d'hôtel au milieu de la nuit ; paniqua tout à fait en la voyant ainsi fondre en larmes.


« Oh ! Mais qu'est ce qui t'arrive ma petite ? Qu'est-ce que tu fais là ? Et, et pourquoi t'as frappé à ma porte ? demanda l'homme en se baissant pour se mettre à la hauteur de son interlocutrice.

- Je... Je... Je ne sais pas quoi faire !

- Mais c'est quoi qui te met dans ces états ? Hein?
demanda à nouveau le malheureux en tentant d'écarter les boucles rousses qui tombaient en cascade, voilant le minois d'Aby.

- Il... Il voulait me faire du mal ! Il voulait.. me forcer ! Mais je ne voulais pas ! Je ne voulais pas moi ! Et il m'écrasait de tout son poids ! répondit-elle en renchérissant de sanglots, telle la tragédienne émérite qu'elle était, Alors j'ai.. j'ai attrapé cette lampe et... et... Oh! C'est horrible! Je l'ai frappé de toutes mes forces ! Je ne voulais pas le... Je voulais juste qu'il me laisse tranquille ! Et maintenant il est … Oh mon dieu ! »

L'homme, qui n'avait soufflé mot tout du long de ce palpitant récit hollywoodien, était stupéfait et ne savait que faire. D'un côté, il pouvait oublier ça, s'éviter des ennuis avec la police, et retourner sagement dans sa chambre pour finir son Coca-Cola qui devait d'ailleurs commencer à tiédir. Mais d'un autre côté... Elle était si mignonne... Et tellement émouvante...


« Allez miss ! T'en fais pas je vais t'aider et... »


A ces mots, Abby releva brusquement la tête et plongea ses yeux (qui n'avaient mystérieusement aucunes traces de larmes) dans ceux de son infortuné bienfaiteur. Englouti dans ce charme maléfique, le chicanos était d'ors et déjà perdu.


« Tu vas m'aider. » répéta notre grande actrice en ce relevant et en incitant son nouveau serviteur à en faire de même « Suis moi. » intima-t-elle en pénétrant à nouveau dans sa propre chambre.

Prenant à peine le temps d'adresser un petit sourire narquois à Naoki, Abby conduisit son imposant ami jusqu'au corps toujours inerte d'Elan en le tenant par la main du bout de ses doigts manucurés.


« Il est là. » susurra-t-elle à son larbin « Il a été très méchant. Mais il ne faut pas qu'il reste ici. Et si tu le cachait dans ta chambre ?

-Bonne idée... »
répondit l'homme d'une voix pâteuse.

Sur ce, il saisit les deux jambes du défunt et entrepris de le trainer jusque de l'autre côté du couloir. La vampire, quant à elle, se contenta de prendre leur suite et surveillant l'opération d'un œil satisfait. Une fois toute la petite troupe arrivée dans la seconde chambre, qui soit dit en passant était meublée avec un bien meilleur goût que la première, le gros bonhomme laissa tombé sa charge tel un sac, et se retourna vers sa maitresse, en soufflant comme un bœuf, avec un regard attendri.

« Bien... Très bien... » félicita Aby en poussant son esclave à s'assoir sur le lit proche « Tu es mon sauveur. Tu mérite une récompense, n'est-ce pas? C'est ce dont tu as envie ? »

Le pauvre homme ne put qu'hocher la tête, tandis que la pseudo demoiselle en détresse relevait sa robe, dévoilant sa cuisses, pour pouvoir s'assoir à califourchon sur ses genoux, dans une position des plus équivoques.

« Je vais te donner un baisé... tu es d'accord? »

Il n'eut pas le temps de répondre qu'Abby plantait déjà ses crocs dans sa jugulaire. Enfin elle goutait à un met de choix ! Enfin elle pouvait se nourrir de tout son saoul ! La vampire eut tôt fait de vider sa victime de la moindre goute de sang. Celui-ci tomba lourdement en arrière, rebondissant avec grâce sur le matelas.

La jeune Chasm recula, réajusta sa tenue, et alors qu'elle sentait en elle même la délicieuse sève affluer dans ses propres veines, la rétablissant entièrement de sa faiblesse, elle contempla son tableau de chasse de la soirée. Elle avait pris quelqu'un de désirable, mais pas au point qu'on puisse le lui ôter de la bouche, et un quelqu'un dont certainement personne ne voulait. C'était de cette dernière catégorie dont elle raffolait le plus et dont elle était le plus fière.

Comblée, revitalisée, Abby retourna auprès du jeune Komatsu. Sans lui accorder un regard, elle se dirigea directement vers la fenêtre pour y reprendre don poste d'observation, se contentant de dire :

« Voilà, on est débarrassé du cadavre. Maintenant dis moi ce que tu veux. »


Dernière édition par Abbygail Chasm le Mer 18 Mar - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un eternel romantique   Mer 31 Déc - 16:46

Il regarda la demoiselle, amusé de ses réactions, sans avoir même le temps de répondre à sa question qu'elle avait déjà quitté la pièce. Intrigué, mais pas au point de quitter son confortable fauteuil, il tendit l'oreille, étouffant un léger rire en entendant le coup résonner dans le couloir. Il l'avait drôlement énervé ! Ce n'était peut-être pas une bonne idée car il savait à quel point une sanguinis pouvait être cruelle et dangereuse. Mais bon, il ne s'en faisait pas plus que ça pour lui même... Plutôt pour le mec d'en face qui venait d'ouvrir sa porte et avait entamé la conversation avec une vampiresse énervée. Patientant en ne comprenant que des mots par-ci par-là, décroisant les jambes et posant ses coudes sur les genoux, ainsi que son menton sur ses mains superposées, il vit la porte s'ouvrir, Aby lui lancer un sourire narquois, suivie d'un homme à la stature imposant, visiblement hypnotisé, qui attrapa le cadavre du beau blond et le traina dans la chambre d'en face, aussitôt suivit par la belle rousse qui ne lui adressa pas un regard de plus.
Fronçant ses fins sourcils bruns, il patienta de nouveau, qu'Aby revienne et qu'ils puissent continuer de discuter tranquillement. Elle ne tarda pas, ne le regarda pas et reprit sa place à la fenêtre, le forçant à se redresser et à lui porter un regard blessé. Comment osait-elle l'ignorer de la sorte ?! C'était vexant qu'une belle femme comme elle, aussi dangereuse fut-elle, n'ose pas lui faire face. Se levant sans bruit, il se déplaça jusqu'à elle et attrapa délicatement son menton entre ses doigts fins et froids pour la forcer à le regarder, toute douleur s'étant déjà évaporé de ses iris indigo secouant négativement la tête en soupirant.


"Rien ne presse. Je te proposerais bien une tasse de thé et une discussion plus agréable mais tu as l'air tellement énervée que je crois que ce n'est pas la peine. Je ne comprend d'ailleurs pas ce qui t'énerve à ce point, il ne me semble pas avoir té impoli, ou énervant. Sarcastique je te l'accorde, mais ce n'est pas une raison pour prendre la mouche de cette façon."


Il laissa sa main retomber, lâchant son menton avec délicatesse, ses manières galantes reprenant toujours le dessus sur l'exaspération qu'il éprouvait. La proximité avec la jeune femme ne le dérangeait pas, au contraire, il préférait être proche et face à elle que loin, bien que confortablement installé dans son fauteuil à regarder et à parler à son dos.

"Quant à l'Angleterre, oui, j'y suis déjà allé. Mais ça n'a pas été mon lieu de séjour favoris et je n'ai pu y rester que quelques années. J'y ai d'ailleurs eu quelques problèmes. Viendrais-tu d'Angleterre pour me poser cette question ?"

Il cherchait son regard avec insistance, la politesse lui ayant appris à regarder son interlocuteur dans les yeux pendant une conversation. Et puis Aby avait des yeux magnifiques, on ne pouvait vraiment pas y couper. Aussi hypnotisant soit son pouvoir, il voulait tout de même capter son attention et la garder.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un eternel romantique   Ven 9 Jan - 2:36

Lorsque le tombeur nippon effleura le visage d'Abby, celle ci eut instantanément la vision d'Alan répétant exactement les mêmes gestes. Elle ne sut si elle aurait voulu rendre ce mirage réel ou l'effacer. C'est alors que Naoki eut l'audace de lui demander si elle venait d'Angleterre. Il ne pouvait vraiment pas s'empêcher de la provoquer ! Elle qui avait un accent « so british » à couper au couteau, elle qui avait dans manières qui ne trompaient pas. Elle que l'on ne croyait jamais lorsqu'elle avouait qu'elle n'était pas le moins du monde européenne. Aurait-il fallut qu'elle se balade avec un t-shirt aux couleur de l'Union Jack et qu'elle se fasse tatoué « God save the queen » sur le bras pour éviter ce genre de questions?

Abby eut un ricanement. Ce gringalet n'était pas vraiment une flèche. A moins que justement il ne soit le moins attardé de tous ces humains... Après tout, il avait été le seul jusque là à insinué qu'elle n'était effectivement pas anglaise.


« A dire vrai, »
lâcha-t-elle enfin « Je n'ai jamais quitter la Californie au cours de mes 133 ans d'existence. Mais j'ai connu quelqu'un qui venait de Bristol. Et si tu m'exaspère à ce point, c'est uniquement parce que tu me rappel cette personne. »

La jeune Chasm, tout du long de son discourt n'avait pas baissé les yeux devant ce petit intriguant. Lui qui avait eut la folie de plonger son regard dans les yeux aux obscurités meurtrières de la vampire. Tans pis pour lui ! Dans quelques secondes, Abby le tiendrait tellement en son pouvoir qu'elle pourrait bien le persuader qu'il était un napperon en dentelles. Il ne lui faudrait qu'un bref instant avant qu'elle ne parvienne à pénétrer son esprit... Elle n'avait qu'à se concentrer. L'hypnose, elle la pratiquait toutes les nuits, il n'y avait aucune raison pour qu'elle n'y parvienne pas avec ce Don Juan d'opérette...

Il fallut pourtant se rendre à l'évidence et la buveuse de sang dut renoncer. Dans l'esprit de la petite Chasm, l'amalgame entre Naoki et Alan se fit encore plus frappant. C'étaient bien les rares personne à pouvoir se vanter de lui avoir fait peur à se point... Abby bondit en arrière pour se réfugier derrière un fauteuil. Tout de suite en mode défensif, elle fit taire l'effroi et la colère que lui inspirait le bel asiatique pour garder son sang froid. Après un instant elle put enfin articuler :


« Jolis yeux. Je n'en ai jamais vu d'aussi vides. »


Dernière édition par Abbygail Chasm le Mer 18 Mar - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un eternel romantique   Sam 10 Jan - 20:37

Décidément, elle était imprévisible.
Totalement incompréhensible aussi.
La demoiselle aux longs cheveux couleur feu venait de faire un bon en arrière, après avoir enfin répondu à ses interrogations. Alors comme ça, c'était à cause d'un gars dans ses souvenirs qu'il l'énervait ? Pff ! Laissez-le rire. Deux comme lui, ça n'existait pas ! C'était hors de question, il ne voulait pas ressembler autant que ça à quelqu'un d'autres. Surtout si cette personne avait le don de mettre les nerfs des filles à fleur de peu.
Cent trente trois ans, elle avait dit ?
Mais c'était bien jeune tout ça ! Lui qui avait passé les 300 ans depuis un baille pouvait se vanter d'une expérience qu'Aby ne possédait pas.
Et du nombre de ses conquêtes aussi... De ses meurtres, pourquoi pas.
Mais bon, ça n'en valait pas la peine si la demoiselle le fuyait et se préparait à essuyer des attaques de sa part. Car tout dans l'attitude de la vampiresse aux somptueux iris indiquait au japonais qu'il avait intérêt à garder ses distances et à ne pas la toucher.
Il était d'ailleurs frustrant pour ce tombeur de shinigami d'être ainsi fuis par la belle demoiselle. Il commençait presque à regretter de l'avoir tirée de la soif mortelle qui l'étreignait en lui sacrifiant Elan... Et le pauvre homme dans la chambre d'en face aussi mais il n'avait pas contribué à la mort de ce dernier, ça ne comptait donc pas.
Se grattant la nuque, visiblement ennuyé, il ne put s'empêcher de soupirer avec lassitude.


"Je suis dangereux au point qu'il te faille un fauteuil entre nous deux pour assurer ta sécurité ?!"


On sentait son agacement et la fatalité de cette question dans sa voix. Il espérait qu'en provocant un peu Aby, peut-être en la faisant sortir de ses gonds, il arriverait à faire en sorte qu'elle se détende, ou du moins, qu'elle raccourcisse la distance qui les séparait, bref qu'elle soit plus naturelle que dans cette position purement défensive.


"Un vampire fuyant un humain, on aura tout vu."

Certes, il n'était pas humain. Du moins, il ne l'était plus et depuis un sacré bout de temps. Mais ça n'avait pas d'importance. Il n'arrivait pas à capter les pensées d'Aby et ce détail rajoutais à sa frustration. Il finit par ne plus écouter les multiples voix qui habitaient son esprit, se concentrant uniquement sur la sienne. Il était parfois agaçant d'entendre un paquet de mouche bourdonner dans vos esprits et ça le fatiguait grandement.
Songeant que ses jambes ne le porteraient plus très longtemps, il se laissa tomber sur le canapé dos à lui, laissant les ressorts grincer de mécontentement sous son poids plume.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un eternel romantique   Sam 24 Jan - 21:58

Les méninges de la rouquine étaient en ébullition. Lui ? Humain ? A d'autres ! Le vide au fond de ses deux yeux étaient tout sauf humain ! Mais qu'était-il alors ? Vampire ? Un vampire tellement vieux et tellement puissant qu'il puisse imiter les humains à la perfection, allant même jusqu'à aller au soleil. Quoique, réflexion faite, Abby n'avait aucune raison de penser que le jeune Komatsu aille régulièrement se faire dorer la pilule. Il était même plutôt pâlichon.

Pas humain, pas vampire, mais quoi à la fin ? Jadis, Abby avait ouï conté des histoire d'homme-loups rodant aux alentours de San Diego. Elle avait alors pensé que ce n'étaient que des contes de fée, mais sa condition vampirique n'était-elle pas elle même fabuleuse?

Quoi qu'il en soit, il fallait agir. La belle eut un regard furtif vers la porte de la chambre, mais s'en voulut aussitôt. Humain ou pas, Naoki avait sans doute décelé son regard, ce qui la mettait en position de faiblesse, et ce bien inutilement. En effet, à quoi bon fuir, si c'était pour se faire rattraper en bas de l'escalier. Abby détestait devoir courir pour sauver sa peau : c'était dégradant, fatiguant et avilissant. Le mieux était d'avoir quelqu'un à envoyer au combat pour avoir le temps de se mettre tranquillement en sécurité. Mais la jeune Chasm n'avait pas ce luxe. Dans cette ville, elle était seule.

Très lentement, la vampire contourna le fauteuil qui lui avait servit de muraille et s'y assis avec autant de rigidité que d'élégance. Si elle ne pouvait vaincre cet asiatique plein de charme, il ne lui restait plus qu'à tenter de s'en faire un ami, ou au moins, pas un ennemi. Abby fixa le planché, telle un écolière se résignant à copier cent fois « je n'irai plus tard le soir dans une chambre d'hôtel avec un jeune homme dont j'ignore la nature exacte ». Elle finit par rompre le silence glacial, en optant cependant pour un ton qui n'avait rien de chaleureux.


« Cela fait longtemps que tu es ici, à Los Angeles, au service de Carmen ? »

hj : désolée pour le retard et la moindre qualité de ma réponse >_<


Dernière édition par Abbygail Chasm le Mer 18 Mar - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un eternel romantique   Dim 25 Jan - 1:23

Certes, il avait remarqué le regard de la belle rousse pour la porte et il avait réagit en se décalant légèrement de façon à ce qu'il soit de nouveau dans le champ de vision de la jeune femme et qu'elle ne puisse pas projeté de rejoindre la porte sans passer par la case "Naoki".
Silencieusement d'ailleurs, il suivait le moindre de ses gestes, totalement décontracté, un air vaguement rêveur se reflétant sur ses traits fins. Ainsi il ne manqua pas de noté à quel point l'élégance de la belle vampiresse était troublée par sa rigidité.
Il en aurait presque ressentit de la compassion pour Aby.
Puis il y eu cette drôle d'interrogation.
La question le fit sourciller et il émit une grimace, se retenant avidement de rire à cette question. Au service de Carmen ? Mais il n'était pas au service de Carmen, le seul patron qu'il n'ait jamais eu était Ishimaru et il n'obéissait à ce dernier que parce qu'il éprouvait une forte attirance pour lui. S'il le lui avait ordonné, le chef des shinigamis l'aurait facilement mit à genoux ou dans n'importe quel position entachant sa fierté !
Reculant, tout en tremblant - passant en mode "vibreur" comme l'aurait si bien dit certains - il ne put s'empêcher de s'affaler dans le fauteuil qui faisait face à celui de la jolie rousse et de se tordre de rire sans qu'elle n'en sache grand chose.
Il lui fallut plusieurs minutes alors même qu'il surveillait la jeune femme du regard, prêt à bondir pour la retenir si elle tentait de s'enfuir, avant qu'il ne se calme et qu'il n'essuie une larme au coin de son œil droit et qu'il ne lui réponde.


"Je suis plutôt le fou de l'échiquier capable de se glisser sans crainte dans le repère adverse. Même si les vampires ne sont en aucun cas mes ennemis. D'ailleurs je suis plus dieu de la mort que suceur de sang... Même s'il est fascinant de le voir s'écouler et tacher des draps blancs."


Une légère lueur de folie venait de s'allumer dans son regard ; il avait recouvré tout son sérieux, ce qui n'était pas forcément une aide pour Abygaelle. Naoki avait toujours aimé voir le fluide vitale rouge s'écouler sur des draps immaculés, ça l'excitait énormément. Aller savoir pourquoi d'ailleurs, puisqu'il avait le droit à ce spectacle après avoir couché avec ses victimes...
Illogique logique.
De plus il ne criait pas sur tous les toits chaque jour sa vraie nature, la surprise était bien plus drôle. D'ailleurs, il avait une question pour la jeune femme dont la réponse l'intéressait fortement, bien qu'il ne le montrerait pas.
Il ne se gêna pas pour la poser.


"Dis moi, Aby, en quel existence crois-tu ? Il n'y a pas que des vampires et des humains à Los-Angeles et la place de Carmen est très convoitée."

De plus, le bel asiatique était un opportuniste ; il travaillait au Viper Room parce que ça lui plaisait mais aussi parce que c'était le repère des vampires et qu'il préférait entretenir de bonnes relations avec eux : ils représentaient des alliés de choix dans le conflit constant qui opposaient les différents clans de la ville.


[aucun soucis pour moi =3]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un eternel romantique   Dim 25 Jan - 21:05

Abby se concentrait. A entendre le rire diabolique de Naoki, elle mesurait le pétrin dans lequel elle s'était fourrée. Le jeune homme se révélait une personne de plus en plus difficile à cerner, et la demoiselle ne savait quelle attitude adopter pour se mettre hors de danger. Le mieux était de rester aussi passive qu'attentive.

Elle ne put cependant se retenir de tiquer en entendant le terme « dieu de la mort ». Certes ce n'était sans doute là qu'un terme qui signifiait « fou furieux fasciner par tout ce qui est morbide », cette simple formulation rappela à la petite rousse que qui ou quoi que soit ce diable à deux sous, elle était menacée par quelque chose de bien plus terrifiant.

Son regard se fit vague, perdu dans un temps lointain fait de rires, de baisers et d'abondance. Elle releva enfin son minois lorsque Naoki l'interrogea et se risqua même à le regarder dans les yeux. Aux fonds des prunelles noirs de la belle ne se reflétait plus la peur mais simplement le vide du désespoir. Elle lui retourna alors sa question.


« Ce qui peuple ce monde? Des fantômes peut-être... Dites le moi cher Dieu. »

A cet instant une ombre passa devant la fenêtre. Mais Abby n'esquissa pas un mouvement. Elle savait exactement ce qui se passait.


Dernière édition par Abbygail Chasm le Mer 18 Mar - 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un eternel romantique   Dim 25 Jan - 23:42

Dieu.
Quatre lettres toutes simple qui lui donnait le sentiment jouissif de contrôler un monde immense : le sien. Oui, il était bel et bien un dieu et se prenait pour tel. Au fond, les humains ne devraient-ils pas lui rendre un culte ?
Non, car il y avait un dieu bien plus important au-dessus de lui, il y avait Ishimaru...
Mais son dévouement et son admiration pour le maître des shinigamis ne devaient être connus que de lui seul et personne d'autre ne devrait en entendre parler, ne devrait en avoir vent ou ce serait mauvais pour lui. Quoi qu'il pouvait toujours nier.
Le regard de la belle rousse était étonnamment vide, il ne pouvait plus se nourrir de sa peur ou de n'importe qu'elle autre sentiment négatif qui aurait émaner d'elle, elle ne semblait plus le craindre et il leva un sourcil interrogateur. De plus, elle avait détourné sa question par une autre. Soit, ça n'était pas bien grave de toute manière, ça laissait planer un peu de mystère... Mais des fantômes... Quoi qu'il y avait bien des vampires et des loups garous en liberté dans la ville !
Enfin, il n'avait encore jamais croisé de fantôme dans sa longue existence. Il ne put s'empêcher un sourire espiègle alors que son regard brillait de malice.


"Je n'ai pas façonné ce monde, mais je sais que les buveurs de sang on un ennemi redoutable capable de changer de forme..."


Ce qui ne voulait, assurément, pas dire qu'il était un lycan ! Ah ça non, pour rien au monde il aurait voulu sentir le chien à longueur de temps ! Quoi que ça condition lui donnait un goût de poussière... Dommage. Mais bon, il avait une existence à peu près normal au final.
Du coin de l'oeil, Naoki aperçu l'ombre dehors mais il ne s'en inquiéta pas. S'il ignorait la nature de celle-ci, il ne se sentait pas en danger. Après tout, il avait l'habitude d'être entourée de vingtaine de vampires alors un de plus ou un de moins - même si l'être dehors n'était pas une sanguinis - ça n'y changeait rien.
Et il avait toujours ce visage serein et paisible qui agaçait tant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un eternel romantique   Ven 30 Jan - 20:05

Abby tenta de faire le vide dans sa tête pour se concentrer. Sans succès. Visiblement, rien ne pourrait pousser Naoki à lui laisser la moindre chance de terminer la soirée autrement que dans un drame. Ce jeune homme mystérieux restait froid et impassible quoi qu'elle puisse dire. Finalement il ne ressemblait pas à Alan. Lui au moins était prévisible, mais la jeune jeune Chasm était incapable de se faire une idée des mots qu'allait prononcer le bel asiatique avant qu'ils ne soient sortis de sa bouche.

Cruel dilemme qu'était le sien. Rester enfermée dans cette pièce avec cet inquiétant et inconnu danger, ou sortir et se retrouver nez à nez avec une menace dont elle mesurait parfaitement la gravité. Si il était question de mourir ce soir, Abby aurait préféré que ce soit des mains de celui qui tourmentait son sommeil. Ainsi elle pourrait au moins le rejoindre dans l'éternité des limbes... Mais la question ne se posait pas. La buveuse de sang avait bien observé le manège du petit serveur du Viper Room, et il ne l'aurait pas laissée fuir si facilement. A moins de... A moins de ne pas fuir justement...

« La nuit est déjà bien avancée. » déclara-t-elle d'une voix calme, en se relevant très doucement « Il est temps que je retourne au manoir. Merci pour cette soirée très... surprenante. »

Alors, avec une grâce dont elle seule avait le secret, la jeune Chasm se dirigea vers la porte de la chambre. A chaque pas, elle s'attendait à ce que la panique qui l'habitait la trahisse et que Naoki se jette en travers de sa route. Mais rien. Bientôt elle pu saisir la poignée de la porte,et en la faisant pivoter, elle se contenta de lâcher sèchement :

« A une prochaine fois j'espère. »

Ça y est, elle avait quitter cette chambre de tout les danger. Se reposant un instant, dos à la porte close, Abby tenta encore une fois d'imaginer dans quelle sorte de griffes démoniaques elle avait bien faillit tombé ce soir. Mais rapidement, une autre ombre survola son esprit. Il lui restait encore à présent à affronter cet autre péril, celui qu'elle connaissait par cœur. Celui dont rien ne pouvait l'en protéger.

*****


hj : fin de ce topic pour Abby Wink je te laisse répondre à cela, puis nous pourrons considérer que « un éternel romantique » est clos.


Dernière édition par Abbygail Chasm le Mer 18 Mar - 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un eternel romantique   Dim 1 Fév - 19:33

[Hj : pas de soucis pour moi =3]

Maître de lui et de la situation, il se sentait plus puissant que jamais. Savoir qu'un simple shinigami comme lui était capable de faire frissonner la jolie vampire annihilait la frustration qu'avait provoqué son sacrifice - laisser Elan à Abygaelle. Mais au fond, il se sentait lasser de cette situation et il commençait à avoir sommeil. Il fallait qu'il redescende à la boîte se trouver un nouveau coup esseulé et passer la nuit chez lui.

Aby se leva et il suivit son mouvement des yeux sans vraiment prêter attention à ses paroles. Il était tard, et alors ?! Qu'est-ce que ça pouvait bien vouloir dire "tard" pour des immortels comme eux ?! Enfin, lui, il ne pouvait pas trop s'exposer au soleil non plus, il n'aimait pas trop la forte luminosité du jour. Il ne fit donc aucun geste pour la retenir, il n'en avait pas besoin et puis s'il avait envie de la revoir pour lui faire peur, il saurait où la trouver.
Elle souhaita même le revoir - enfin c'est ainsi qu'il l'interpréta - et il ne put réprimer un sourire de satisfaction alors que la porte se refermait doucement. Mais aucun bruit de pas, juste un celui d'un cœur alarmée dans la chambre voisine où il ne fallait pas trop mettre les pieds de peur de déranger ses occupants.
Mais il n'avait peur de rien. Du moins, c'est ce qu'il laissait paraître...
Il attendit que la jeune femme soit réellement parti avant de quitter les lieux à son tour, d'un air décontracté et sur de lui, sa grâce inhumaine ressortant à chacun de ses pas et il retourna s'asseoir au comptoir du bar du Viper Room, tout sourire aux lèvres, comme si rien n'était arrivé.

"Je me laisserai bien tenter par un verre de saké, le meilleur que vous avez !"

Et après avoir adressé un clin d'oeil au barmaid, il se tourna et jaugea l'ensemble de la salle, prêt à se trouver une nouvelle proie.
Si pour Aby, la nuit en sa compagnie était déjà terminé, ce n'était pas le cas pour tout le monde. Et, son oeil aguerrit repérant immédiatement qui flashait sur lui, il attrapa le verre qu'on venait de lui servir en allant s'inviter à la table du grand blond qui cherchait son attention depuis qu'il était entrée.
Au vue de la carrure de l'homme, la nuit ne faisait que commencer...


[Voilà, finit pour Naoki aussi. J'ai pas envie d'en écrire plus x3]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un eternel romantique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un eternel romantique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NewMoon Eternel Partenariat
» [Officiel] Nicodemus, L'Eternel Vagabond.
» Ho Oh, l'arc en ciel eternel
» Festival du cinéma romantique à Cabourg
» Toi et moi au bord de l'eau, romantique.. OU PAS! - Pv Terra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gangs of Los Angeles :: ¤ Sunset Boulevard ¤ :: :: The Viper Room ::-
Sauter vers: