AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bad Woman [Jack]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Bad Woman [Jack]   Lun 9 Fév - 0:23

Une chanson coréenne sur les ondes. Des paroles criées du fond du cœur par un adolescent proche de sa majorité. Mais il ne les comprenais pas. Si la voix le pénétrait et faisait vibrer chacun de ses organes, les paroles le laissaient froid ; parce qu’il ne parlait pas cette langue, parce qu’il n’aimait pas ce pays et parce qu’il avait envie que la jeune idole qui chantait ces mots à la saveur poignante soit sienne… Bien que ce soit un jeune homme…
Avachi était le meilleur mot pour décrire sa position. Oui, avachi sur le banc d’un parc à l’abandon, proche du cimetière de la ville qui devait d’ailleurs accueillir pas mal de ses victimes… Ah ! Quelle triste destin pour les humains que de finir leur vie si jeune, enterrés dans un cercueil, plongés sous terre où leurs os allaient lentement devenir poussière… grâce – ou à cause suivant les points de vues – du temps qui passait, las de faire tourner ce monde débauché.
Bienvenue à Los-Angeles mesdemoiselles et messieurs, la ville de tous les mystères et de tous les dangers ! Dans ses profondeurs, venez trouver vampires, lycans, et autres bêtes de foire sortie des contes les plus sombres auxquels vous ne croyez plus depuis longtemps.
Et Naoki n’échappait pas au spectacle, il l’était l’un des artistes, il se croyait l’attraction principale. Il était tellement bon d’être acclamée par la foule hurlante… Oui, il voulait que l’on crie son nom pour qu’il se sente aduler comme devait l’être cette idole !

Le banc grinça lorsque le vent se leva ; ses cheveux batifolaient gaiment dans la brise, indomptable comme à leur habitude, revêtant une coup classique en dégradé sombre, mèches cuivrés et mèches rousses se mêlant à certaines brunes qui rappelaient vaguement ses origines asiatiques. Ses beaux yeux en amandes étaient fixés sur un point – un immeuble délabré et abandonné – et leur couleur inhabituelle, un magnifique bleu mer, brillaient d’une étrange étincelle de malice.
Ce qu’il faisait là ? Il observait tout simplement. Non, mieux, il attendait.
Avec patience, oui, car il savait que cela allait arriver. Au loin, il captait les pensées éparses du chasseur et celle de sa proie qui essayait de fuir.

Un bruit de planches brisées, de la poussière.
Le tonnerre qui semblait s’être soudain réveillé.
Un coup de feu.
Un cri d’agonie.
Et la bête n’était plus que de la poussière volant au gré des envies de la brise…

Et il était là, contemplant le spectacle dont il n’était plus l’attraction principale, dont il n’était plus que le spectateur. Il y avait cette homme, sublime ; quoi qu’il avait l’air plus âgé que lui… Le bel asiatique laissa son rire cristallin s’échapper de ces lèvres à cette simple pensée. Il avait plus de trois cent ans et il doutait que quelqu’un qui venait de tuer un loup garou et que les années n’avaient pas épargné en ait autant…
Il se leva et son long manteau de cuir noir, séparés en deux pans dans son dos, au niveau de la chute de ses reins, voleta autour de lui en donnant la désagréable impression d’une aura noire l’entourant. En dessous, il portait une simple chemise de soie immaculée et un jean sombre délavé à force d’être porté.
Et il observait toujours le bâtiment et l’homme qui se trouvait devant. Curieux, il était surtout très intéressé par ce met de choix. Peut-être était-il temps de faire autre chose que de choisir des proies, les satisfaire puis leur ôter la vie ? Aujourd’hui, il n’avait pas envie de jouer à ce jeu, il le voulait Lui, comme il avait voulu l’idole dont la chanson avait résonner assez longtemps pour que ça mémoire l’enregistre.
Mais il ne bougea pas. Il préférait attendre encore que l’autre capte le message codé des mouvements de son corps. En attendant d’avoir son attention, il ne ferait pas un pas.
Glissant les mains dans ses poches, il continua de fixer Jack avec patience.



[Je sais que le titre n'a rien à voir. C'est juste la chanson que j'écoute et dont je fais écho dans mon post.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bad Woman [Jack]   Sam 14 Fév - 0:36

La pièce était sombre et poussiéreuse, inutilisée depuis des mois. De hautes fenêtres auraient bien pu laisser passer la lumière de la lune si ce n’était les grosses planches de bois clouées aux murs qui en obstruaient les ouvertures. Un faisceau de lumière balaya le sol couvert de saleté et de terre fraiche, allant et venant pour ne laisser passer aucun détail, aucun indice qui aurait pu dévoiler à Jack la position actuelle de sa proie… Il s’avança prudemment, son fusil d’assaut toujours pointé devant lui en cas d’attaque surprise. Mais il n’y en aurait pas, il le savait… Il avait tout prévu, avait observé la planque pendant une semaine et préparé son plan avec minutie. La bête avait été touchée trois fois, trois balles en argent qui aurait déjà du la tuer depuis bien longtemps…
Elle était coriace, s’accrochait désespérément à la vie, et Jack aimait cela… Un sourire ravi se dessinait sur son visage tandis qu’il avançait dans le noir, ses lunettes de vision nocturne lui permettant d’y voir aussi bien que sa proie. Il traversa lentement la pièce en suivant les traces de terre et de sang, arriva à une porte qui pendait lamentablement sur un dernier gond rouillé et traversa le seuil… La bête était devant lui, mais elle s’était à nouveau transformée. A présent, un homme d’âge mure lui faisait face, apeuré et effrayé. Recroquevillé dans un coin de la nouvelle pièce, il poussait de petits cris de douleurs en essayant vainement d’empêcher le sang de couler de ses blessures.

Jack s’approcha lentement, bien conscient que sa chasse prenait à présent fin. Sans un mot ni une seule lueur de pitié sur le visage, il pointa son arme vers la poitrine de la créature et tira. Une fois. Un bref cri d’agonie suivit le tir, puis la bête commença à noircir, pour finir par s’émietter et tomber en poussière… Calmement, Jack sortit un flacon d’une de ses poches puis ramassa méticuleusement un peu des cendres qui lui faisait face, avant de ranger la fiole à l’intérieur de sa veste. Poussant un léger soupir, il revint rapidement sur ses pas et traversa à nouveau chacune des pièces qu’il avait franchit pour traquer le loup-garou.
Arrivé au dehors il inspira à plein poumon l’air glacial de cette nuit sans nuage, arracha ses lunettes de vision de son visage puis fit quelques pas vers sa voiture garé un peu plus loin. Un léger picotement au niveau de sa nuque le fit se retourner, les sourcils froncés en un air interrogateur. Ses yeux parcoururent rapidement les alentours avant de se fixer sur une silhouette solitaire, debout à une centaine de mètres de lui. L’étranger l’observait, et quelques secondes se passèrent avant que Jack ne décide de s’approcher de lui. Il avait du entendre les coups de feu, et pour sa propre sécurité, le chasseur ne devait laisser aucun indice de sa présence, aucun témoin… Il allait surement falloir le tuer, si le mensonge qu’il allait lui débiter ne fonctionnait pas sur lui.

L’écho de ses pas déchirait le silence de la nuit mais cela ne le dérangeait guère, après tout il n’était plus en chasse… La silhouette de l’inconnu se fit plus précise au fur et à mesure qu’il se rapprochait de lui, et Jack pu finalement reconnaitre un jeune homme asiatique, habillé d’un long manteau de cuir noir. Tout en continuant sa marche, le chasseur tira adroitement un paquet de cigarette de sa poche et en sortit une, qu’il cala entre ses dents. Allumant cette dernière avec le briquet qu’il venait de sortir, il inspira une première bouffée avant de relever la tête et de faire face au jeune homme, une étrange lueur dans son regard…
Un rapide examen lui apprit une chose : l’ inconnu était étrange… Un simple regard sur ce dernier prouvait qu’il s’agissait bien d’un jeune homme tout à fait normal, ses yeux bleu attentifs aux moindres détails bien que légèrement rieur… Un regard plus poussé sur lui démontrait une toute autre chose : ses yeux semblaient vieux et grave, profonds et ténébreux malgré le bleu éclatant des pupilles… Son visage était un brin moqueur, mais surtout, Jack y décela une certaine curiosité, qu’on pourrait qualifier d’avidité même…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bad Woman [Jack]   Sam 14 Fév - 1:08

Il s'approchait, prenait son temps ; et si le vent n'avait pas agité ses mèches sombres, et si ses cils ne battaient pas, on aurait pu croire à une statue de cire, éblouissante de réalité. Le barman observait le chasseur coincer sa cigarette au coin de ses lèvres tout en avançant dans sa direction, avalant les mètres qui les séparait avec décontraction pendant que le bel asiatique captait le fil de ses pensées, souriant intérieurement au fait qu'on essaierait sans doute de le tuer s'il ne gobait pas le fameux mensonge.

Soit, il pouvait tenter l'hypocrisie, feindre l'indifférence, faire croire au bel homme ce qu'il avait envie d'entendre. Après tout, la comédie était toute sa vie et le mensonge la suivait de près !
La curiosité avait soulevé ses sourcils et sa bouche formait une moue dubitative ; pas de doute sur ce qui le poussait à fixer Jack si on ne se fiait qu'à son expression faciale. Mais ses étranges iris bleues affichait malice et envie, une envie dévorante de jouer avec le chasseur, quitte à y risquer sa vie : ça en devenait même bien plus amusant !

Naoki était loin d'avoir froid aux yeux. Mais pouvoir lire dans les pensées du monde, pouvoir l'observer de l'intérieur, était un avantage majeure contre tout ceux qui tentait de le tuer. Sans doute était-ce pour ça qu'il avait réussit à ce qu'Hey Lin sache pour sa nature réelle et qu'il n'en parle pourtant pas... Et ses yeux avaient l'air de dire "je te veux" avec une intensité dérangeante.
Mais maintenant qu'il était là, peut-être était-il utile et agréable d'engager la conversation, non ? Mais que dire ? Ah oui, gober le mensonge qu'il n'avait pas encore entendu, évidemment !
Levant les yeux, il regarda vaguement la cigarette se consumer au bout des lèvres roses puis il plongea de nouveau dans l'abime que représentait les prunelles de Jack.
Ah ! Douce folie transcendante qui le faisait frémir... Les yeux d'un homme étaient un voyage infini pour un autre monde, propre à chaque individu. Et il aimait voyager, pas de doute à émettre là-dessus.


"Mon nom est Naoki, quel est le votre ?"

De toutes les questions qu'il aurait pu posé, il avait décidé de prendre celle qui lui paraissait la plus déstabilisante : un simple échange de nom. Car il aurait pu questionner au sujet des coups de feu, au sujet de l'allure froide de son camarade, au sujet de la traque, bref, un tas de sujets qui auraient sans doute parut bien plus logique à exprimer que cette question banale et sans réelle importance - pour tout autre que lui.
Et il était là, incarnant l'innocence même bien qu'entaché d'un on-ne-savait quoi qui dénotait avec son attitude.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bad Woman [Jack]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bad Woman [Jack]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Technique du Jeune Jack
» rescue Jack Russel
» NY Times: The Woman Who Would Be Haiti's Next President
» Presentation of the Red Woman
» Jack Skellington

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gangs of Los Angeles :: ¤ Santa Monica Boulevard ¤ :: :: Hollywood Forever Cemetery ::-
Sauter vers: